Restaurant Guy Savoy | Paris 17

3

Le Restaurant Guy Savoy à Paris est un des temples de la gastronomie française. Le soir de notre dîner, c’était l’une des dernières fois que le chef multi-étoilé officiait rue Troyon dans le 17ème, avant son grand déménagement pour l’hôtel de la Monnaie, rive gauche. Pas de cartons d’emballage à l’horizon pourtant. Mais encore ? L’intérieur est plutôt sobre, intimiste et des toiles d’art moderne ornent les murs. Des amuse-gueules joliment revisités pour commencer notre dîner, à l’image de cette délicate préparation au foie gras.

alt="Guy Savoy Restaurant Paris"

J’entame le repas par un indémodable de la maison, la soupe d’artichaut de Guy Savoy. La soupe est parfaitement veloutée et dégage un délicieux parfum d’artichaut. Concentrée en goûts, sans que la truffe ne prenne le pas sur le légume, cette soupe est un régal.
Une  brioche feuilletée aux champignons et truffes accompagne parfaitement l’ensemble. Moelleuse, généreuse et parfumée, on aimerait s’y blottir dedans.

alt="soupe d'artichaut de Guy Savoy"

L’autre entrée que nous avons choisie, les betteraves multicolores et tourteau n’ont pas à rougir de la comparaison. C’est un plaisir pour les yeux avant de l’être pour nos papilles.
Beaucoup de tendresse dans cette entrée, d’autant que les betteraves ont une note sucrée qui se marie à merveille avec la chair iodée du crustacé.

alt="Guy Savoy Restaurant"

J’enchaîne avec l’agneau « terre et mer », un plat de haute volée. On m’apporte d’abord l’épaule et la selle d’agneau, accompagnées d’une poêlée de couteaux saisis à la plancha nous dit-on, et de quelques gnocchis. L’épaule et la selle d’agneau ont été rissolées à la perfection.
Le carré d’agneau lui vient à part, en solitaire. Enfin, pas vraiment, car de fines tranches de pommes de terre sont là pour lui tenir chaud. J’aime particulièrement ces tranches de carré et de pomme de terre qui s’enroulent les unes dans les autres.

alt="Guy Savoy Agneau" Mon associée enchaine avec le saint-pierre, qui ne vient pas seul mais avec un oursin chaud, des épinards et des crosnes, une espèce de radis. C’est tout en finesse, la cuisson est exceptionnelle et met parfaitement en valeur le poisson. Un jus bien crémé donne du liant à l’ensemble et achève de nous convaincre.

alt="Guy Savoy Saint Pierre"
En dessert, rien de mieux que le millefeuille, un grand classique pour tester le pâtissier maison, Christian Boudard. Le millefeuille s’élance tout en hauteur et on aperçoit une généreuse crème vanille qui jaillit presque du feuilleté.
Celui-ci est aérien, la crème est riche et intense en vanille, sans être écœurante. Une réussite.

alt="Guy Savoy millefeuille" Ma compère, toujours en grande forme, opte pour le chariot de dessert. Au choix : riz au lait, bocaux de crème en tous genres, ou encore généreuses tartes. Celle au citron meringué est savoureuse, les techniques sont maîtrisées. Le dessert tout chocolat ravira les plus gourmands, tout comme les petites sucettes et autres guimauves. Pas de doute, les desserts chez Guy Savoy sont délicieux.

alt="Guy Savoy desserts"

Que dire du service ? Je suis séduit par Hubert, sa voix grave d’outre-rhin et sa manière si romanesque d’aborder la gastronomie. Hubert n’est pas l’amant du Grumeau, non. Hubert est le maître d’hôtel du restaurant. Bref, l’ensemble du personnel pousse le professionnalisme a son extrême et les convives ont tous le sourire ici.
Enfin côté prix chez Guy Savoy, c’est aussi stratosphérique que la cuisine, comptez environ 300€ par convive sans les vins. Idéal pour les très grandes occasions. Si vous êtes de passage à Singapoure ou Las Vegas, Guy Savoy y a également ouvert des adresses d’exceptions à ne pas louper.
Pour connaître les horaires et les menus, cliquez ici.

Prix : 170€-400€

RESTAURANT GUY SAVOY
18, Rue Troyon
75017 Paris
01 43 80 40 61
Quartier : Etoile/Ternes

Newsletter

7.8 SUBLIME
  • QUALITÉ 8
  • AMBIANCE 8
  • PRIX 7.5

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

3 commentaires

  1. Micheline on

    Un très bel article qui rend hommage a une grande maison.
    Je suis d’accord sur tous les points : cuisine de haut vol, service professionnel, charmant, décontracté et malicieux.
    Une soirée que l’on garde en souvenir très longtemps.

  2. Quand je lis cet article je me dis que je suis passé à coté de quelque chose car je n’ai pas du tout aimé,il n’y a que l’entrée qui a trouvé grâce à mes yeux,le plat à base de veau avec une viande d’une qualité discutable et un dessert avec peu de goût.

    Du coup j’hésite à y retourner car pour moi cela à tout du restaurant Michelinesque,tout dans le cérémonial…

    Mais même les meilleurs peuvent se foirer,toutefois au prix payé ça fait mal.

    • legrumeau on

      Guy était peut-être dans un mauvais jour quand tu es passé…Il faut lui laisser une seconde chance même si ta carte bleue n’est pas d’accord !

Leave A Reply

Lire plus :
POK POK : COUP DE POKER THAÏLANDAIS À BROOKLYN

Habiter à deux pas de Pok Pok, ce fut longtemps notre sort et c'était une sacrée bénédiction. Qui peut...

Pourquoi le marché français du frozen yogurt est-il gelé ?

Toutes les tendances qui nous viennent des États-Unis ne sont pas toujours un franc succès en France. Certes,...

Fermer