ROBERTA’S à New York, la pizza branchée

A FuirAujourd’hui rendez-vous dans la pizzeria Roberta’s à New York, l’adresse la plus branchée de Brooklyn. Tellement branchée que la salle est comble alors qu’on se trouve aux confins de la ville, à Bushwick, un quartier qui ressemble plus à un terrain vague qu’à Times Square. Mais voilà, tous les artistes et les hipsters de la ville ont décidé d’y élire domicile, et Roberta’s c’est leur cantine.
Le bâtiment est une sorte de  grand hangar mais une fois la porte de Roberta’s poussée, le cadre est vraiment dépaysant. Pas de réservation à proprement parler, il faut être là de bonne heure, surtout en fin de semaine. On attend une bonne trentaine de minutes au bar de Roberta’s, la salle est très bruyante et la population pas très authentique, dans le genre « voir et être vu ».

alt="Roberta's à New York"On nous dégote finalement deux places autour d’une grande table familiale, c’est convivial mais vraiment collé-serré : il faut aimer la promiscuité.
Un serveur qui n’a pas dû manger de pizza depuis la chute du mur de Berlin nous apporte une calzone et une salade romaine. On ne peut pas dire que la calzone soit très appétissante mais en même temps c’est le principe de cette pizza repliée, avec les garnitures dans le coeur. À l’intérieur, tomates, mozarella et prosciutto. Rien de fabuleux, la pâte est bien cuite mais les garnitures ne sont pas aussi savoureuses que promises. Et surtout l’ail très, trop présent, cannibalise les autres parfums.
Roberta’s ce n’est vraiment pas la meilleure pizza de New-York, surtout que 16$ pour une pizza à Bushwick, c’est pas donné.

La salade qu’on a prise doit être un éloge à l’art minimaliste : cinq feuilles de romaine, trois noix et un peu de fromage râpé. On a enfin trouvé de quoi se nourissait notre serveur, niveau saveur c’est proche du néant.
On sort de chez Roberta’s les tympans percés et l’estomac plutôt vide. On nous avait promis monts et merveilles, la déception est d’autant plus forte.

alt="Roberta's à New York"

Dans un genre branché assez proche mais avec des pizzas bien plus réussies, on avait adoré Paulie Gee’s, qui se trouve aussi à Brooklyn. Si vous êtes vraiment têtus et que voulez  en savoir plus Roberta’s à New York, cliquez ici.

ROBERTA’S
261 Moore St
Brooklyn, NY 11206
(718) 417-1118

Newsletter

Written by

Vous êtes insatiable ? Consultez d'autres articles :

Tags:

5 Responses to “ROBERTA’S à New York, la pizza branchée”

  1. 06/12/2013 at 13:20 #

    Le truc de hyspter peu recommandable donc !

    • 06/12/2013 at 16:02 #

      Pas le soir en fin de semaine en tous cas, sinon le brunch vaut le coup apparemment.

  2. 06/12/2013 at 15:57 #

    J’ai abandonné Roberta’s le soir (Essayez Dear Buschwick !) mais j’y vais encore très regulierement pour le brunch. Moins d’attente, plus calme et je reste une grande fan de leurs pizzas (et de leur corned beef) ! Laissez leur une deuxieme chance ! :)

    • 06/12/2013 at 16:00 #

      Right ! C’est vrai qu’on n’avait pas choisi le meilleur moment pour y aller, et en plus un couple d’italiens bruyants à côté de nous n’a rien arrangé.

Trackbacks/Pingbacks

  1. ROBERTA’S à New York, la pizza bra... - 09/12/2013

    […] Aujourd'hui rendez-vous dans la pizzeria Roberta's à New York, l'adresse la plus branchée de Brooklyn. Tellement branchée que la salle est comble alors qu'on se trouve aux confins de la ville, à B  […]

Leave a Reply