Ces bonnes tables qui restent ouvertes au coeur du mois d’août à Paris

3

Août est un mois sournois pour les gourmets comme vous et moi qui cherchent des restaurants ouverts à Paris. Nombreux sont les restos qui ferment, mais voyons le bon côté des choses et profitons-en : il n’y a souvent pas besoin de réserver dans ceux qui restent ouverts parce que nos concitoyens sont partis se dorer la pilule aux Bahamas (ou à Batz-Sur-Mer qui est une destination tout aussi sexy).

aout

Alors si vous voulez vous faire plaisir dans les prochains jours en évitant le fardeau de la réservation, voici une liste de bons restaurants à prix doux qui sont ouverts en août à Paris :

Kokoro, un micro-bistrot-gastro au rapport qualité/prix imbattable

kokoro2

Le chef revient de vacances et propose en ce moment une épaule d’agneau confite, mousseline de carottes et fenouil ou encore un entremet cacao orange et chantilly chocolat. Un vrai coup de coeur.
Ouvert le soir le mardi, et ouvert midi et soir du mercredi au samedi.
Budget : 15 – 20 €

Pour en savoir plus sur Kokoro…

Coretta, l’une des révélations de l’année

Coretta5

On s’était faits recaler à plusieurs reprises avant d’obtenir une table. Passez donc ce mois-ci à l’improviste chez Coretta et vous aurez une place les doigts dans le nez. La chef Beatriz Gonzalez, une surdouée qui nous vient du Mexique, propose notamment un thon yellowfish mi-cuit qui se marie à merveille avec des petits poireaux vinaigrette, et toujours la mythique brioche maison à la canelle et glace vanille. Un régal.
Ouvert 7 jours sur 7 midi et soir.
Budget : 25 – 39 €

Pour en savoir plus sur Coretta…

L’Ebauchoir est aussi de retour

3H4A8911-1024x682

Avec sa cuisine bistrotière remise au goût du jour avec brio, on adore cette table du 12ème située à deux pas de Clamato et du Caffè Dei Cioppi. La carte estivale parle d’elle-même : filet de merlu à la plancha et persillade croustillante, gâteau à l’huile d’olive ou encore tarte à la mangue.
Ouvert le soir du lundi au samedi, et ouvert midi du mardi au samedi.
Budget : 20 – 35 €

Pour en savoir plus sur l’Ebauchoir…

La Régalade Conservatoire, la success story de Bruno Doucet se poursuit

alt="la régalade conservatoire"

Si vous vous baladez sur les Grands Boulevards et que vous avez un petit creux, c’est à la Régalade qu’il faut s’arrêter. Le cadre est tendance, graphique et épuré mais sans en rajouter. En ce moment le chef propose notamment un risotto crémeux encre de seiche et gambas rôties, ou encore un sablé aux figues en dessert. Une bonne façon de partir en vacances sans quitter ni Paris, ni sa merveilleuse grisaille quotidienne.
Ouvert 7 jours sur 7 midi et soir.
Budget : 30 – 40 €

Pour en savoir plus sur la Régalade Conservatoire…

Chatomat, un couple en cuisine c’est souvent de la dynamite

Chatomat-Prawns-1024x682

Ces deux là sont jeunes mais ils ont de la bouteille et sont passés par de prestigieuses maisons avant d’ouvrir leur propre affaire. Cette table située dans une charmante ruelle du côté de Belleville propose une cuisine intéressante, par ses associations de saveurs audacieuses, mais sans trop en faire. Récemment, le chef proposait une dorade, eau de tomate et sarrasin ou encore un surprenant oeuf mollet, seiche et pousse d’épinards. À (re)découvrir d’urgence.
Ouvert le soir du mardi au samedi.
Budget : 30 – 40 €

Pour en savoir plus sur le Chatomat…

Et aussi…

  • SOON : un coréen qui dépote sévère entre Bastille et Oberkampf. On est plus dans le genre sophistiqué que gargotte mais les les prix restent corrects à l’heure du déjeuner. Adresse : 78, rue des Tournelles, 75003. Téléphone : 0142771356. Site internet : http://www.soon-grill.com/

 

newsletter fin d'article

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

3 commentaires

  1. Bande de tentateurs avertis! Le Grumeau a toujours la main à la pâte à ce que je vois.
    Infos utiles vu le nombre de dents que je me suis cassé voire le museau entier devant les devantures fermés à Paris. C’est plus août mais « out » qu’il faut prononcer.

    • Haha merci les Tasters ! J’attends de pied ferme un article sur les food-trucks ouverts en août, je suis sûr qu’il y en a qui se cassent aussi les dents en les cherchant à leurs spots habituels !

  2. micheline on

    Très bonne idée.
    Si nous rêvons Paris au mois d’août, combien de fois nous avons cherché vainement un bon resto ouvert. Quid des malheureux touristes ?
    Merci pour toutes ces bonnes adresses, continuez

Leave A Reply

Lire plus :
RADIO, LE TUBE DE L’HIVER À COPENHAGUE

En vadrouille à Copenhague, l'envie nous titillait d'aller tester le Noma mais pour dégoter une table au meilleur...

Sugarplum Cake Shop à Paris : le salon de thé so American

Les États-Unis ont le vent en poupe à Paris ; à coup d'ouvertures de coffee shops, de bars...

Fermer