Le restaurant Tempero, une cuisine qui a du tempérament

7

3H4A3673Le restaurant Tempero, c’est l’histoire d’un coup de coeur ; une cantine au caractère bien trempé que vous devez aller tester les yeux les fermés (même si vous n’êtes pas aveugles, oui oui). J’étais dubitatif quand on m’avait parlé d’un restaurant aux frontières des terroirs français, brésilien et vietnamien. Plutôt osé non ? La surprise n’en fut que meilleure.

La salle est chaleureuse, sans fioritures inutiles et on s’y sent bien. Les assiettes qu’on voient défiler sont brillantes, colorées et généreuses. Bref, c’est sacrément engageant. J’entame par un oeuf parfait et velouté de cresson, un légume trop souvent délaissé dont le léger piquant herbacé relève parfaitement l’oeuf. Et pour le coup l’oeuf frôle la perfection : jaune délié et blanc tremblotant. Aussi fabuleux que l’oeuf parfait de l’Affable
Mon acolyte se régale de ravioles de légumes, la pâte lui rappelle les bouchées de sa bridée grand-mère et l’ensemble est fort aromatique.

alt="restaurant tempero"

alt="restaurant tempero"

Côté plats, le porc confit est un modèle du genre : la peau est ultra-croustillante et la viande très tendre, le tout s’accompagne d’une excellente purée de panais (rappelez-moi d’ailleurs d’y envoyer ma mère pour lui apprendre à reproduire cette merveille). Meilleur même que chez Coretta, et ce n’est pas rien.
L’assiette d’en face n’est pas moins décoiffante. La cuisson du lieu jaune est parfaite et la purée de carotte bien exécutée, crémeuse et parfumée. Le mariage avec les notes terreuses de lentilles cuites al dente est du plus bel effet.

alt="restaurant tempero"

alt="restaurant tempero"

En dessert, on vous recommande la panacotta et sa compotée de mangue, c’est fondant et frais à la fois. Le millefeuille est un peu moins convaincant, la faute à un feuilleté qui manquait sûrement de fraîcheur, dommage car la crème vanille, elle, était au niveau.

alt="restaurant tempero"

alt="restaurant tempero"

Tempero c’est donc une adresse qu’on garde précieusement sous le coude, notamment pour les soirs où on est fatigués des chichis des néo-bistrots parisiens qui nous assaillent d’espumas et d’herbes inutiles. Ici les assiettes vont à l’essentiel, en toute franchise, et ça tape en plein dans le mille. L’addition reste très sage, 30€ le soir par personne, et notez que la formule déjeuner à 15€ est plus qu’intéressante.
En deux mots ce magnifique bistrot c’est notre adresse du moment, et nous vous la recommandons sans modération. Encore merci à Young Apron, un dénicheur hors pair de bonnes adresses, de nous avoir fait découvrir ce très tentant Tempero.

Prix : 15€-25€

TEMPERO
5 rue Clisson
75013 Paris
09 54 17 48 88
Quartier : Jardin des Plantes/Austerlitz/Bercy

Newsletter

8.0 COUREZ-Y
  • QUALITÉ 8
  • AMBIANCE 8
  • PRIX 8

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

7 commentaires

  1. Micheline on

    Tempero semble l’adresse du moment. Nous allons nous y précipiter.
    Merci pour votre goût sur.
    Nous n’avons pas encore eu à regretter ce que vous avez déniché

  2. Ah l’oeuf parfait du Tempero! Toujours servi chaud, l’un des meilleurs de la capitale, je le recommande toujours, j’en ai testés beaucoup parce que c’est mon pêché mignon, du coup c’est mon étalon quand je le vois à la carte ‘un resto… Celui du Tempero quelque soit son accompagnement vaut carrément le coup d’aller se perdre vers Chevaleret 😉

    J’ai découvert le néobistrot d’Alessandra la Brésilienne et Olivier le métisse franco-vietnamien made in Paris 13° il y a plus d’un an lors d’une prez d’un label francilien. Ils sont engagés dans la valorisation des produits et de la cuisine d’Ile de France (CERVIA) mais pas que. Ce qui en dit long déjà sur leur approche qualitative de la cuisine. Ils avancent ensemble doucement et sûrement, je trouve que

    Leur cuisine est furieusement bistrotière : canaille et fusion. Légumes de Thiébault ou poissons de l’Ile d’Yeu, leurs plats sont originaux, jamais ostentatoires, bien exécutés. Il me tarde de découvrir leur carte de printemps.

    Leur pâtissière est douée, le service est efficace et souriant, l’ambiance est détendue, on peut les voir travailler derrière la baie, la carte des vins et des bières est honnête, les prix sont serrés… bref c’est l’adresse parfaite qu’on se refile même si on a envie de se la garder pour soi tellement on y est bien. On se console de les partager en se réjouissant de leur succès bien mérité.

    Attention par contre ils ne sont pas ouverts tous les soirs de la semaine et ils privatisent régulièrement pour des soirées dégustations bières ou menu brésilien 😉

    • Haha c’est vrai qu’on eu un remord en le publiant, c’est exactement le genre d’adresses qu’on veut garder pour soi, une cantine où l’on n’aurait pas besoin de réserver des semaines à l’avance… Ils n’ont pas fait de vagues, pas d’inauguration en grande pompe comme d’autres mais le bouche à oreille fonctionne bien et les connaisseurs savent reconnaitre une belle table. De la cuisine bistrotière sans chichis, mais avec juste assez de sophistication, un rêve.

      Dis nous Valérie, pourquoi tu partages pas tes bonnes adresses sur La Francesa parfois 😉 ? Je sens que tu as quelques bonnes pépites en stock !

  3. Merci beaucoup pour cette recommandation! Nous y sommes allés hier et c’était vraiment à tomber!
    Le saumon mariné était parfaitement assaisonné, fondant sans être écoeurant, le risotto aux orties était onctueux et très parfumé et enfin la panacotta à la mangue est la meilleure que j’ai mangé jusqu’ici.
    On en ressort repu et les papilles heureuses sans en avoir fait baver à son portefeuille!
    BRAVO!

  4. Pingback: Le restaurant Tempero, des prix imbattables

Leave A Reply

Lire plus :
menu dejeuner servan
LE SERVAN, NÉOBISTROT DANS LES RÈGLES DE L’ART

Au Servan, on est bien servi. Et pour cause, sont à la tête de ce néobistrot les soeurs Levha,...

CHO DEVANT, UN BANH MI !

Il y a tout juste un an, le Grumeau gambadait en Indochine, entre Hanoï et Saigon. Même si Alice...

Fermer