RADIO, LE TUBE DE L’HIVER À COPENHAGUE

0

En vadrouille à Copenhague, l’envie nous titillait d’aller tester le Noma mais pour dégoter une table au meilleur restaurant du monde, il faut s’y prendre trois ans à l’avance. Alors on fait de mauvaise fortune bon coeur et on se rabat sur une des pépites de la ville, Radio.

COVER

Un indic de première qualité nous avait chaudement recommandé cette table et on ne l’a pas regretté. Il faut dire que celui qui est derrière Radio n’est autre que le co-fondateur du… Noma, Claus Meyers.
Le cadre est épuré et ultra-lumineux grâce à des larges baies vitrées. La nuit tombe diablement tôt à Copenhague, il faut y apprendre à profiter de chaque rayon de soleil.

Une ode à la nouvelle cuisine danoise

restaurant radio copenhagueLe menu-déjeuner est facturé autour de 35€ par tête, ce qui est plutôt abordable pour cette qualité là à Copenhague. Et oui, la deuxième chose qu’on apprend dans cette ville, c’est que le portefeuille se vide étonnamment rapidement.
Revenons à nos moutons. J’entame par un filet de cabillaud parfaitement nacré ; on le devine à peine sous une montagne de betteraves taillées en spaghettis. L’assaisonnement est bien senti, et surtout le mariage des notes terreuses de betterave avec la douceur du cabillaud est détonnant. Mon acolyte ne se plaint pas non plus : coquilles Saint-Jacques juste saisies, céleri et petit-lait. C’est très frais et le jeu des textures est parfaitement maîtrisé — le céleri a été en partie déshydraté, mais aussi laqué. Désireux de ne pas laisser une miette de son plat, le Grumeau ne se prive pas de le saucer allègrement avec l’excellent pain maison.
On enchaîne avec un plat très bistrotier : porc, kale et poireau. Décidément, impossible de faire l’impasse sur le kale par les temps qui courent, c’est le produit tendance de l’année. Ici, il ne se contente pas de faire bonne figure et apporte une touche croquante à l’ensemble. La cuisson du porc est parfaite et les poireaux ultra-fondants complètent bien le plat. Ajoutez à cela une belle sauce crémeuse à souhait, et je fais le plein de bonne humeur pour la journée.

restaurant radio copenhague entrée

restaurant radio copenhague plat

restaurant radio copenhague plat

Carottes et meringue : beau programme en dessert

On termine sur un dessert renversant au possible : sorbet carotte, lamelles de carotte, crumble speculoos, le tout sur un lit de meringue italienne. Le chef touche en plein dans le mille avec un dessert de saison vraiment gourmand. Les carottes sont peu sucrées et s’associent à merveille avec la meringue italienne, dense et riche en sucre. Le croquant du crumble speculoos vient parfaire cet improbable dessert qui restera longtemps dans nos esprits. Tiens, ça nous rappelle les compositions sucrées très végétales de Dessance, le premier bar à desserts de Paris.

restaurant radio copenhague dessert

On ne saurait donc que trop vous conseiller de vous arrêtez le temps d’un déjeuner chez Radio. Les bonnes ondes du chef saurons vous faire oublier l’hiver glacial de Copenhague.

L’addition : 35€ environ par tête au déjeuner.

RADIO •
Julius Thomsens Gade 12,
1632 København  • +45 25 10 27 33
Quartier : Norrebro

newsletter fin d'article

7.7 Génial

En deux mots : si vous êtes à la recherche de la nouvellle cuisine danoise, faites donc un tour chez Radio. Le chef exploite parfaitement les produits locaux et de saison et il réussit à tous les coups des associations de saveurs biens senties. Bref, c'est une vraie pépite en dehors des sentiers battus de Copenhague, mais qui vaut sacrément le détour.

  • Qualité 8
  • Ambiance 8
  • Prix 7

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

Leave A Reply

Lire plus :
alt="Dalloyau Paris"
La religieuse Dalloyau | Paris

La religieuse Dalloyau est un des incontournables de la pâtisserie française. A mi-chemin entre le très haut de...

improbable paris sandwich
LES PISTOLETS DE L’IMPROBABLE : EN PLEIN DANS LE MILLE

Le Grumeau a trouvé son nouveau casse-croûte fétiche : le pistolet. Non, il n'est pas question d'armes à feu...

Fermer