LE NEW WORLD, ESCALE CANTONAISE AU COEUR DE PARIS

6

Qui ne s’est pas pourléché les babines en lisant les réponses d’Alexandre, aka le Gastronome Parisien, aux implacables questions de notre interview Bonnes Adresses ? Novice à Chinatown, je rêvais d’une adresse authentique mais accessible aux profanes. Alors oui, c’est vrai, ces derniers mois, les chefs parisiens se plaisent à cuisiner les traditions culinaires chinoises à la sauce occidentale : Adeline Grattard du Yam’Tcha avec ses baos revisités, Kristin Frederick de Huabu avec ses recettes à l’accent américain, ou encore Stéphane Siseng avec ses fameux baos burgers. Mais pour qui se lance à la recherche de la « vraie » cuisine cantonaise, le New World est le spot idéal pour se familiariser à elle.

restaurant new world paris

LE NEW WORLD ? DECOUVERTE DE L’INCROYABLE MONDE DE LA CUISINE CANTONAISE

Le chef du New World n’est pas un novice, Sisavath Seng est originaire de Hong Kong et a travaillé pour plusieurs restaurants du quartier avant de poser ses valises au 129 Avenue de Choisy. La carte est bien fournie, d’emblée cela peut faire peur mais rassurez-vous, la qualité ne fait jamais défaut ici.
Mon compagnon de table, plus à l’aise avec la cuisine cantonaise que votre humble serviteur, prend les choses en main et commande une fournée de « Siu Mai » au porc et des Xiao Long Bao. Ceux-ci ne sont pas des baos comme les autres, la pâte retient un jus de cuisson qui apporte du liant à la farce. Attention à ne les croquer qu’une fois en bouche, autrement vous risqueriez de perdre cette délicieuse sauce. Les Siu Mai sont des dim sums originaires du sud-est de la Chine que vous retrouverez en quantité (mais pas en qualité) chez Picard. Ici, pas question de surgelé : la pâte est fondante et la farce au porc respire la fraîcheur.

restaurant new world paris dim sum

restaurant new world paris siu mai

OUBLIEZ LE SHANG PALACE, ICI POUR 20€ VOUS MANGEREZ COMME DES PRINCES

Rien de mieux pour faire la transition avec les plats de résistance qu’une assiette de vermicelles de riz aux oeufs et au curry. La cuisson des vermicelles est réussie : élastiques à souhait avec ce qu’il faut de résistance pour une belle mâche. Je m’attendais à une overdose de curry, mais l’assaisonnement est étonnamment subtil.

restaurant new world paris vermicelles nouilles

Le banquet continue avec une marmite de boeuf sauté aux légumes. Le grand plat en fonte, encore fumant et bouillonnant, est généreusement garni : ça sent bon le plat familial des faubourgs de Shanghai. La viande n’est pas trop cuite et n’a rien à voir avec les morceaux de carton auxquels doit souvent s’attaquer. Quelques minutes de cuisson supplémentaires pour les poivrons n’auraient pas été de trop, mais je chipote.

restaurant new world paris marmite

Enfin, on achève ce repas gargantuesque avec le poulet spécial du chef. Derrière l’intitulé aussi énigmatique qu’alléchant se cachent de jolies cuisses de poulets enrobées d’une sauce dense et parfumée, presque caramélisée. La prochaine fois, c’est promis je demande la recette.

restaurant new world paris poulet

UN BON COUP ?

Impossible de retourner au traiteur chinois du quartier après un tel repas au New World : les cuissons sont justes, les produits frais et les recettes parfaitement exécutées. Avec une addition qui dépasse difficilement les 20€ par personne, on a hâte de remettre un pied sur ce nouveau monde. Le New World propose une cuisine très différente de celle d’Autour du Yangtse, un autre coup de coeur du Grumeau, ou de celle de Family Li, mais elle vaut largement le deplacement jusqu’aux faubourgs du XIIIème.

L’addition : comptez 20€ par personne (mais faites l’impasse sur le petit-déjeuner ce jour-là).

___________________________
NEW WORLD
15 Avenue de Choisy
75013 Paris
0984354236
Quartier : Chinatown/Porte de Choisy/Olympiades

7.7 Awesome

Le New World est un excellent restaurant chinois installé sur la trépidante Avenue de Choisy coeur de Paris. Le chef Sisavath Seng est un as de la cuisine cantonaise qui saura vous régaler à petits prix. Courez-y !

  • qualité 7.5
  • ambiance 7
  • prix 8.5

About Author

6 commentaires

  1. Des dim sum, des dim sum ! Pas loin de chez moi, en plus !

    Pour ce qui est de la dégustation des Xiao Long Bao, j’avais trouvé un mode d’emploi dans un super bon restaurant de Hong Kong (recommandé au Michelin). L’astuce pour ne pas perdre le jus ET ne pas prendre le risque de se brûler consistait à percer le Xia Long Bao une fois déposé dans la cuillère. Allez, pour le plaisir, en version intégral :

    1. Vérifiez que le gingembre soit dans la soucoupe. Ajoutez le vinaigre et la sauce de soja (Quantité conseillée : 1 dose de soja pour 3 doses de vinaigre) ou selon votre préférence.
    2. Il est conseillé de goûter le XiaoLongBao d’abord nature, pour apprécier sa saveur. Pour les suivants, prenez-les à l’aide de vos baguettes et trempez-les dans la sauce.
    3. Mettez le XiaoLongBao dans la cuillère et percez-le pour lui permettre de refroidir un peu.
    4. Mettez un peu de gingembre sur le XiaoLongBao. Puis dégustez-le tout à l’aide de votre cuillère pour ne pas perdre le délicieux bouillon. Attention, le bouillon à l’intérieur est brûlant !

    • merci pour le conseil avisé, sans oublier le risque de les voir exploser en plein vol entre la soucoupe et la bouche: j’avais ruiné chemise et cravate avec des XiaoLongBao absolument extraordinaires à Shenzhen ; quant à ceux de Din Tai Fung, à Hong Kong, ils sont effectivement plus que recommandables
      je cours au New World dès demain pour retrouver ce plaisir!

    • Haha c’est ce que qu’on a essayé de faire mais c’est difficile quand on est que deux. Je te conseille d’y aller à plusieurs pour pouvoir goûter à tout.

  2. C’est un endroit fantastique que j’adore visiter! À chaque fois, je suis charmé par la délicatesse des bouillons et des sauces… vraiment, je vous le conseil!

Leave A Reply

Lire plus :
3 GLACES À DÉGUSTER DE TOUTE URGENCE À PARIS

Youpi. C'est la saison des boules, de pétanque mais surtout de glace. Revêtez votre plus belle chemisette hawaïenne,...

jean hwang carrant cookie
JEAN HWANG CARRANT RÉVOLUTIONNE LE COOKIE

Découvert alors qu'il n'était encore qu'en travaux, le nouveau spot à cookies du Sentier nous avait déjà intrigué. Le nom...

Fermer