Restaurant PAVILLON LEDOYEN | Paris 08

3 Grum

À la tête du restaurant Ledoyen, on retrouve le discret chef Christian Le Squer, un habitué des grandes maisons qui a jeté son ancre depuis plus de dix ans au Pavillon.

alt="restaurant ledoyen Le Squer"La cuisine de Le Squer est rigoureuse dans son classicisme, il donne la part belle aux produits et délivre des assiettes épurées, autant dans le visuel que dans le goût. Les cuissons sont d’une précision sans faille, calibrées à la seconde près.
Les prix ont beau être redoutables, Ledoyen reste la quintessence de la grande cuisine française telle que je l’imagine ; raffinée, sobre et précise.
Petit bémol pour l’ambiance un peu fraîche et le service sur la retenue, mais tout ça s’est déridé à mesure que le dîner avançait. On regrette Hubert et la chaleureuse ambiance du restaurant Guy Savoy.

Nombre d’amuse-gueules sont façonnés sous forme de coques au coeur semi-liquide qui éclatent sous la dent, ça nous laisse pour le moins perplexes.
On préfère se la jouer plus tradi et on se rabat sur le pain aux céréales. Mention spéciale pour sa mie grasse et briochée. Un délice à elle toute seule.

alt="restaurant ledoyen"

J’attaque mon dîner avec la salade de carottes contemporaines, déclinées en cuisson vapeur et en compote. Les couleurs sont éclatantes, l’assaisonnement acidulé l’est tout autant. Côté carottes on est loin de nos souvenirs enfouis de compote pour bébés, c’est parfumé, avec ce qu’il faut de crémeux et de notes sucrées.

alt="restaurant ledoyen"

Araignée de mer en coque glacée et jus de presse pour mon voisin, un plat signature de la maison. La saveur iodée de l’émulsion marine complimente la chair délicate du crustacé, très efficace.

alt="restaurant ledoyen araignée de mer"

Au Grumeau on est magnanime et on vous présente en bonus une troisième entrée, encore une spécialité : grosses langoustines bretonnes et émulsion d’agrumes. Là ça dépote carrément.
La tonicité de l’émulsion donne beaucoup de vie à cette entrée. Le goût des langoustines est quant à lui incroyable ; elles sont cuites à la perfection et le croustillant des morceaux de crustacé en kadaïf achève de nous combler.

alt="restaurant ledoyen grosses langoustines"

On quitte la mer pour un atterrissage tout en douceur côté terre avec une sublime selle d’agneau. Le jus est gras, la cuisson millimétrée et les pommes de terre au summum de leur gourmandise.

alt="restaurant ledoyen"

Je commande une autre spécialité du Pavillon Ledoyen : le blanc de turbot de ligne juste braisé et pommes rattes truffées.
L’association entre le moelleux du turbot, l’acidité de l’émulsion, la rondeur de la pomme de terre et la profondeur boisée de la truffe est jouissive. On exagère à peine. Et encore une fois la cuisson est magnifiquement maîtrisée.

alt="restaurant ledoyen blanc de turbot"

Croquant de Pamplemousse cuit et cru pour mon compère. Les sorbets sont puissants et ça donne un dessert rafraîchissant et léger, ce qui ne nous fait pas de mal au terme de ce dîner pantagruélique.

alt="restaurant ledoyen"

Je fais l’impasse sur le dessert, mais ne résiste à l’appel de séduisantes mignardises et d’un kouign amann bien doré (décidément c’est la semaine), qui manque un peu de gras quand même.
alt="restaurant ledoyen"

alt="restaurant ledoyen"

Le Pavillon Ledoyen fait partie de ces grands restaurants où on ne se rend pas seulement pour ce qu’il y a dans les assiettes, mais aussi pour le faste, le lieu emprunt d’histoire et le luxe niché dans les moindres détails. D’accord, c’est discutable de débourser plus de 300€ par tête (hors boisson) pour un dîner, mais c’est un repas d’une qualité exceptionnelle que nous avons dégusté au restaurant Ledoyen.

PAVILLON LEDOYEN
1 Avenue Dutuit
75008 Paris
01 53 05 10 00
Quartier : Concorde/Champs-Elysées

Newsletter

Written by

Vous êtes insatiable ? Consultez d'autres articles :

Tags:

5 Responses to “Restaurant PAVILLON LEDOYEN | Paris 08”

  1. 20/11/2013 at 13:50 #

    Quel sublime repas !!! Bon, 300 euros par tête, je ne pourrai jamais me l’offrir mais ces photos, ces descriptions me font saliver devant mon écran, c’est déjà un petit plaisir. :)

    • legrumeau
      21/11/2013 at 22:37 #

      Merci pour ce commentaire, ça nous fait super plaisir de lire ça !

  2. 21/11/2013 at 00:13 #

    A noter que le menu déjeuner est très convaincant aussi ,lire ma chronique : http://delicesparis.blogspot.fr/2013/09/pavillon-ledoyen-8-eme-la-force.html

    • legrumeau
      21/11/2013 at 22:37 #

      Bel article !

  3. Micheline
    21/11/2013 at 10:52 #

    Quelle belle soirée en perspective quand on a réservé une table chez Ledoyen : pas de mauvaise surprise, l’excellence.
    Le lieu y est pour beaucoup : restaurant dans un écrin de verdure au centre de Paris.
    Tout était parfait quand nous y sommes allés.

Leave a Reply