Restaurant La Briqueterie | Vinay, Champagne

1

alt="restaurant La Briqueterie"Ne vous laissez pas décourager par le nom désuet et le lieu à l’écart de la civilisation, le restaurant La Briqueterie vaut le détour. Souvenez-vous, on vous a déjà parlé de La Briqueterie, cet hôtel niché au cœur de la Champagne (et surtout de sa piscine intérieure) mais pour l’heure, concentrons-nous sur le dîner.
Cette table dispose d’un cade exceptionnel, et sa proximité avec Epernay ravira les amateurs de caves à champagnes. On arrive tôt pour être sûrs d’avoir une place en terrasse. Cette dernière domine le jardin et vous pourrez profiter du paysage tel un propriétaire contemplant ses hectares. Ou presque.
En cuisine, c’est un jeune tout droit venu du plat pays, Michaël Nizzero, qui officie au restaurant La Briqueterie. Et on n’a pas été déçu du voyage.

Crémeux de parmesan tout en légèreté et jolies mises en bouche pleines de fraîcheur pour débuter.
Elle n’a rien commandé et pourtant on a la délicatesse d’apporter une entrée à mon associée — en version miniature, il ne faut pas trop en demander quand même. Le gaspacho de tomates et pêches. Un régal.

alt="La Briqueterie Vinay"

Je commence par une terrine de foie gras qui renferme une compotée d’abricot. La tranche de foie est généreuse et une purée d’amandes complète le tableau.
Le foie gras est de belle facture avec une bonne longueur en bouche, je suis plus dubitatif concernant la purée d’amande, trop granuleuse à mon goût.

alt="La Briqueterie Foie Gras"

Le homard bleu rôti est bien en chair, il a été flambé et déposé sur une purée de pois chiche. La purée est toute en rondeur et me ramène en enfance.
Manger du homard en Champagne peut paraitre absurde, mais celui-ci est de toute fraîcheur, et sa chair bien préservée grâce à une cuissons réussie. L’association du pois chiche et du crustacé peut aussi paraître audacieuse, mais finalement le mariage entre le côté un peu gras du pois et les parfums iodés du homard marche comme sur des roulettes.

alt="La Briqueterie Homard"

De mon côté, le Saint-pierre est juste poêlé, cuisson parfaite. Il s’accompagne d’une purée de carottes et citron vert. Rien de mieux pour relever la délicate chair du Saint-pierre. C’est diablement acidulé et l’assiette déploie une belle tonicité. Le jus d’artichaut et réglisse est un poil trop discret en revanche.

alt="La Briqueterie Vinay Epernay"

Mon dessert est improbable sur le papier : tomates juste confites sur un lit de fruits rouges et, le meilleur pour la fin, émulsion à la roquette. Le clou du dîner est sans aucun doute ces tomates, fondantes à souhait, un poil acides, et révélant d’agréables notes sucrées.
On sent que le chef pâtissier du restaurant La Briqueterie maitrise parfaitement les associations de saveurs, aucune amertume ou acidité trop prononcées dans cette assiette.

alt="La Briqueterie dessert"

En face, le soufflé chaud à la framboise est parfumé aux agrumes et ça lui réussit plutôt bien. Très bien même. Mon acolyte est séduite.
Les deux parfums sont bien équilibrés en bouche et ces deux fruits, qui tirent pourtant tout deux vers l’acidité, forment une association réussie. Bonne idée aussi d’accompagner le soufflé d’une nougatine de sésame, pour une touche gourmande et croquante.

alt="La Briqueterie dessert"

Le service au restaurant la Briqueterie est efficace et pas étouffant pour autant, tout ce qu’on aime.
On ne peut donc que vous recommander de faire un détour par La Briqueterie si vous êtes de passage en Champagne. On y sert une cuisine raffinée, jeune, inventive, mais qui ne renie rien de son terreau classique. Résultat des courses : une cuisine en mouvement dotée d’une solide technique.
Menus à partir de 60€ et plats autourde 40€. Pour plus d’infos sur les réservations, les prix et les menus à la Briqueterie, cliquez ici.

Prix du restaurant La Briqueterie : déjeuner à partir de 40€, environ 100€ à la carte

LA BRIQUETERIE
4 Rte de Sézanne
51530 Vinay
03 26 59 99 99

Newsletter

7.0 ALLEZ-Y
  • QUALITÉ 7
  • AMBIANCE 7
  • PRIX 7

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

Un commentaire

  1. Micheline on

    Après l’hôtel, le restaurant dont vous faîtes l’éloge : c’est une adresse incontournable décidément.
    Je vous donnerai mon avis éclairé dès que j’aurai eu le plaisir d’y aller.

Leave A Reply

Lire plus :
Acheter un gâteau basque à Paris ? Chez Pariès

L'autre jour, nous voulions acheter un gâteau basque à Paris. Le sud-ouest n'est pas seulement un repère de surfeurs...

Les Bonnes Adresses de Boujou Le Blog

Quand trois Normands reconvertis Parisiens -- mais sans devenir ronchons pour autant -- ouvrent un blog qui porte...

Fermer