La ferme Saint Simon : le restaurant réouvre ses portes avec brio

3

Après quelques mois d’un lifting bien mérité, la réouverture du restaurant La Ferme Saint Simon est sans aucun doute l’un des évènements de la rentrée culinaire 2014. L’adresse avait en effet perdu de sa superbe, et c’est une nouvelle équipe aux commandes qui a repensé intelligemment la cuisine et le design du lieu, intimiste et chic. Désormais le service est assuré 7 jours/7, et on a été suffisamment séduits pour vouloir en faire notre cantine. Encore faudrait-il qu’on gagne au loto, notre déjeuner flirtant avec les 80€ par tête (sans alcool). Pour être honnête, le menu déjeuner à 29€ (entrée-plat ou plat-dessert) est lui très abordable mais on a décidé de faire du hors piste ce jour là.

alt="restaurant ferme saint simon"

Je commande la salade de homard breton et jeunes pousses. La vinaigrette aux pistaches apporte un peps qui bouscule élégamment un crustacé un peu fade. Bel hommage à un classique revisité avec esprit. Mon acolyte se régale d’un velouté aux légumes oubliés ; tout y est, de l’onctuosité d’une soupe bien crémée aux saveurs puissantes et terreuses des légumes. Bref, une entrée à ne pas oublier.

alt="ferme saint simon"

alt="ferme saint simon"

Le cochon de lait de Bigorre ne déçoit pas : confit, rond et moelleux comme un édredon. Je succombe. Le millefeuille de pommes Charlotte qui l’accompagne ne fait pas de la figuration, goûteux et diablement croustillant. En face les ris de veau sont dorés et tendres à coeur ; la purée de vitelottes à l’ail rose détonne. Mon compère peine à terminer tout de même.

alt="ferme saint simon"

alt="ferme saint simon"

C’est peut-être parce qu’il savait qu’on oublierait tout principe diététique le moment des desserts venus. Pêle-mêle une tarte au citron coquette et puissante, un millefeuille praliné goûteux mais un poil bourratif, enfin un soufflé au chocolat aromatique et flanqué d’une séduisante glace vanille.

alt="ferme saint simon"

alt="ferme saint simon"

alt="ferme saint simon"

Le Grumeau vous recommande donc de réserver une table au restaurant La Ferme Saint Simon, on y sert une cuisine bourgeoise déliée et loin d’être engoncée dans son classicisme. L’ensemble manque un peu d’émotion certes, mais on reste agréablement surpris par la métamorphose de l’établissement. Chapeau bas surtout à son propriétaire, le brillant architecte Marcelio Joulia, déjà à la tête du restaurant l’Unico à Paris. Attention quand même, le bouche à oreille faisant son effet, la brasserie de Saint-Germain-des-Prés devrait vite afficher complet malgré des prix prohibitifs à la carte.

Prix : environ 50€

LA FERME SAINT-SIMON
6 Rue de Saint-Simon
75007 Paris
01 45 48 35 74
Quartier : Saint-Germain-des-Prés/Solférino/Rue du Bac

Newsletter

7.2 ALLEZ-Y
  • QUALITÉ 7
  • AMBIANCE 7.5
  • PRIX 7

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

3 commentaires

  1. Micheline on

    Comme vous, nous avons bien apprécié la Ferme Saint-Simon.

    Parfaitement située entre le boulevard Saint-Germain des Près et la rue du Grenelle, chic et tranquille, avec voiturier.

    Les tables sont bien espacées, les volumes agréables, réservant quelques coins intimes,
    l’accueil professionnel et chaleureux, le service discret et efficace.

    Aucune fausse note dans ce que nous avions commandé : nous en ferions bien notre cantine comme vous.
    Un très bon et rare déjeuner.

Leave A Reply

Lire plus :
alt="A la bonne idee"
À la Bonne Idée | Saint-Jean-aux-Bois, Picardie

Un week-end à une heure de Paris à Saint-Jean-aux-Bois à la Bonne Idée, ce charmant petit hôtel doté...

FAMILY LI, UN CHINOIS QUI LAISSE PANTOIS

Le Chinois gastro ne fait pas bonne fortune à Paris. Il y a bien quelques restaurants de palaces...

Fermer