Shang Palace, le restaurant chinois du Shangri-La

9

Le Shang Palace est le restaurant chinois du Shangri-La, le palace de la place d’Iéna. Ici c’est gastronomie cantonaise et ambiance bling, pas très authentique naturellement, pour une clientèle internationale (pas beaucoup d’yeux bridés à l’horizon, si ce n’est ceux des serveurs). Le service, justement, est à la hauteur de cet établissement récompensé d’une étoile Michelin, présent et professionnel. On choisit de partager une myriade de plats que l’on dispose sur le centre de table rotatif — l’Orient ou l’art du partage.

alt="restaurant chinois du shangri-la"

Viennent d’abord les rôtisseries de poulet, de porc et de canard. C’est une des spécialités de la maison et on comprend pourquoi. Peaux croustillantes, chairs tendres et jus sucrés-salés ; difficile de faire mieux dans le genre, d’autant que les viandes sont de première qualité.
Les dim sums, bouchées à la vapeur garnies de diverses farces à la viande, au poisson ou végétariennes, sont fondantes. Elles sont juste grasses comme il faut et les parfums délicats envahissent le palais avec douceur.

alt="restaurant chinois du shangri-la"
On est toutefois moins enthousiastes à la dégustation des petits rouleaux au tofu. Tofu rime ici, comme trop souvent, avec fadeur. Le plat manque décidément de relief et on est bien loin de la surprise espérée. Difficile de faire du tofu un met séduisant sans jeu de textures certainement.

alt="restaurant chinois du shangri-la"

On poursuit avec d’agréables champignons farcis au tofu et leurs jeunes pousses vertes. Si on s’interroge sur la pertinence de l’accompagnement, les champignons sont succulents et on ne peut s’empêcher d’y replonger nos baguettes.
Le ballet de plats se termine avec une soupe de raviolis, gourmande : le bouillon n’est pas une tâche d’huile géante et les ravioles de crevettes sont de belle facture. Fraîcheur au rendez-vous aussi pour le crabe à l’ail, une découverte en demi-teinte. D’accord pour se salir les doigts, mais le condiment altère malheureusement la délicate chair du crabe.

alt="restaurant chinois du shangri-la"

alt="restaurant chinois du shangri-la"

Les riz sont de qualités inégales. Etonnamment, c’est le riz blanc qui manque de fraîcheur, alors que le riz Shang Palace, un riz cantonais revisité, s’en tire avec les honneurs. C’est frais, ciselé avec précision, terriblement bon.

alt="restaurant chinois du shangri-la"

Un repas au Shang Palace n’est pas évidemment pas donné (comptez au moins 100€ par tête au dîner), mais la fraîcheur et l’exécution précise des spécialités chinoises sont trop rares à Paris pour passer à côté. On vous conseillera les rôtisseries, les dim sums et le riz spécial de l’établissement. J’émets cependant des réserves quant à l’authenticité de la cuisine de Frank Xu, peut-être pas si cantonaise (bon je ne parle pas non plus en spécialiste, je ne suis pas Alex du Gastronome Parisien), mais terriblement séduisante.
Pour retrouver la carte du Shang Palace, réserver une table ou connaître les horaires d’ouverture, cliquez ici.

Prix : environ 80€ par personne

• SHANG PALACE à l’Hôtel Shangri •
10 Avenue d’Iéna
75116 Paris
(33 1) 53 67 19 92
Quartier : Iéna/Trocadéro/Alma

Newsletter

7.5 ALLEZ-Y
  • QUALITÉ 7.5
  • AMBIANCE 8
  • PRIX 7

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

9 commentaires

    • Merci Adrien ! Je viens de lire l’article, ça me donne déjà envie d’y retourner… Tu as des adresses de prédilection à Paris pour un canard laqué dans le genre un peu moins onéreux ?

  1. Micheline on

    Très belles photos fidèles à l’impression générale de l’endroit ainsi qu’un texte bien tourné.
    Un très bon moment dans un endroit feutré – surtout si l’on est assez pour avoir un salon privatisé.

  2. hé ben justement j’en cherche des adresses de canard laqué pour tous les jours… Après quelques voyages en Chine ou à HK, j’ai dans la tête quelques références que j’aimerais bien retrouver à Paris.
    On m’a parlé de Mirama, rue Saint-Jacques. A tester ensemble si ça vous dit ?

  3. Superbe article,j’ai également beaucoup aimé cette endroit,j’y retourne ce mois ci,lire mon article : http://delicesparis.blogspot.fr/2013/07/delicieux-dejeuner-shang-palace-paris.html

    Je pense que le meilleur riz cantonais de Paris est celui de Chen Soleil D’Est avec de la langouste,des œufs et chair de crabe.

    @Adrien si ton budget le permet le canard laqué de Chen Soleil D’Est est considéré comme ce qu’il se fait de mieux sur la capitale,c’est en partie grâce à ce plat qu’ils avaient gagné leur étoile,75 euros en trois services pour 2 personnes.

Leave A Reply