Le Paradis est-il de ce monde ? Peut-être pas

4

1 GrumDirection le 10ème arrondissement, au 14 rue de Paradis précisément ; c’est là qu’a ouvert le restaurant éponyme il y a quelques mois. Avec un nom pareil on s’imagine passer une soirée de rêve, mais peut-être avions-nous commis trop de péchés pour nous voir offrir un petit coin de paradis. Pour le jeune bistrot, de très belles intentions et quelques imprécisions. Résultat, un dîner plaisant mais on ne décolle pas au 7ème ciel pour autant.
Le jugement débute sur un oeuf parfait — devenu l’incontournable de toutes les tables bistrotières, on s’en lasse presque — et sa crème de champignons. Ce velouté est concentré en arômes et intelligemment rehaussé de lard. En revanche l’œuf parfait mériterait vingt secondes de cuisson supplémentaires, le blanc n’a quasiment pas coagulé.

alt="restaurant paradis"

En face la salade laisse mon complice perplexe. C’est bien exécuté et correctement assaisonné, mais on franchit presque la frontière entre le simple et le simpliste.

alt="restaurant paradis"

Je poursuis avec un risotto aux herbes, bien cuit et crémeux. De jolis légumes de saison achèvent de nous redonner le sourire. On se régale jusqu’à la dernière bouchée.

alt="restaurant paradis"

La poularde du 14 rue de Paradis est aussi un joli plat, la volaille n’est pas sèche pour un sou et l’accompagnement est pour le moins intrigant. Étonnamment le combo blettes et poire (crue) fonctionne bien. On regrette simplement que le jus de volaille manque d’un peu de générosité pour lier encore mieux l’ensemble.

alt="restaurant paradis"

Visuellement, ça se corse avec mon dessert au citron, sacrément brut de décoffrage. À coup de déconstruction on verse dans la destruction : imaginez un dessert qui s’est pris une grosse décharge électrique. [Nous aussi on a voulu se jouer artiste dans la perspective de la photo.] Gustativement c’est plus calme, un émietté de meringue avec une sorte de lemon curd c’est ennuyeux.

alt="restaurant paradis"

Le macaron et sa ganache au chocolat sont plus convaincants. Puissamment cacaoté, ce dessert ravira les plus gourmands d’entre nous.

alt="restaurant paradis"

Les prix sont plutôt gentils mais la poularde à 26€ fait grimper l’addition à 80€ à deux — oui oui, ça se mérite une place au paradis. On vous conseille plutôt d’y faire un tour le midi où le rapport qualité prix de la formule à 16€ est imbattable.

Prix : formule déjeuner 16€, 35€-50€ au dîner

PARADIS
14, rue de Paradis
75010 Paris
01 45 23 57 98
Quartier : Gare de l’Est/Château d’Eau/Poissonnière

Newsletter

Share.

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

4 commentaires

  1. ahah tes titres sont tellement honnêtes, ça me tue à chaque fois ! Bien d’accord pour ces fichus oeufs parfaits, pour ma part j’suis totalement lassée (puis rien ne faut un oeuf à la coque avec des mouillettes) et j’pensais que Paradis se distinguait discrètement un peu plus que ces nouveaux bistrot type Blue Valentine… Du coup, je vais peut-être restée au Sherkhan, petit resto/bar à vin de la même rue, qui propose une assiette de fromage et charcuterie qui DEBOITEEEE vraiment !

  2. Micheline on

    Les plats ne sont pas visuels, mais vous avez réussi à nous donner envie pour certains.
    S’ils sont attentifs, vos commentaires les feront progresser.

Leave A Reply