LES 10 MEILLEURS RESTAURANTS DE 2015 : NOTRE PALMARÈS

1

PALMARES

Sommaire
LE MEILLEUR RAPPORT QUALITÉ-PRIX
LE MEILLEUR DU TRIPLE (BON) GRAS
LE MEILLEUR CHEF JAPONAIS-DE-PARIS-MAIS-QUI-CUISINE-FRANÇAIS
LE MEILLEUR BISTROT
LA MEILLEURE ENTRÉE
LE MEILLEUR PLAT
LE MEILLEUR DESSERT
LE MEILLEUR PARIS JE T’AIME MAIS JE QUITTE
LE GRUMEAU D’OR


AMARANTE 
Le meilleur rapport qualité-prix
am2

Christophe Philippe a l’art et la manière de gâter les convives de l’Amarante : assiettes bistrotières bien balancées entre canailleries et réconfort tradi, déjeuner entrée-plat-dessert gentiment affiché à 22€ et ambiance sans chichi ni rififi assurée par le gouailleur Mouloud Haddaden. On recommande les yeux fermés et l’estomac vide — ah oui, car ici les assiettes sont généreusement garnies (en photo, les accras de cabillaud).

_____________________________
AMARANTE
4, rue Biscornet
75012 Paris
09 50 80 93 80

LE BAO BURGER DE SISENG
Le meilleure du triple (bon) grassiseng

Stéphane Siseng, premier du nom dans la dynastie du burger sino-occidentalo-junk, a conquis le quai de Jemmapes avec ses petits coussinets venus de l’empire du milieu. Pris en sandwich entre deux bao buns moelleux à souhait, le boeuf épicé est chatouillé d’une sauce tamarin et d’oignons confits. Le résultat est irrésistible. Encore plus fat, la version poulet pané. Victime de son succès, l’adresse fait souvent le plein et vous devrez jouer des coudes entre les chemises à carreaux et les barbes fournies.

_____________________________
SISENG
82 quai de Jemmapes
75010 Paris

KAZUYUKI FUJINUMA À L’INITIAL
Le meilleur chef-japonais-de-Paris-mais-qui-cuisine-français
inititial6

Et si les Japonais mettaient Paris en maki ? Que nenni. Si les adresses de sushis fleurissent comme des cerisiers, les chefs nippons savent aussi redorer le blason de la cuisine hexagonale. La preuve à l’Initial où Kazuyuki Fujinuma envoie des assiettes d’une rare poésie, comme ces saint-jacques marinées minute et réveillées de quelques pickles. L’addition est inversement proportionnelle à la qualité des mets, alors réservez vite. Et si on était tout près des étoiles ? À voir dans l’édition 2016 du guide rouge.

_____________________________
L’INITIAL
9 Rue de Bièvre
75005 Paris
01 42 01 84 22

BOUILLON
EX-AEQUO : L’AFFABLE
Le meilleur bistrot

bouillon affable

Au programme de ces deux bistrots (pas de jaloux ni de lutte politicienne, on est allés rives droite et gauche), des assiettes qui font chaud au coeur, de l’iconique pissaladière de Marc Favier au Bouillon, aux superbes classiques actualisés avec talent par Guillaume Monnet à l’Affable. On y va, on y retourne, on les retrouve avec autant de plaisir que le vieux copain qu’on traîne depuis la classe de 5èmeC. Attention, le risque d’addiction est de 11/10.

_____________________________
BOUILLON
47 Rue de Rochechouart
75009 Paris
+33 9 51 18 66 59
L’AFFABLE
10 Rue de Saint-Simon
75007 Paris
+33 1 42 22 01 60


LE CHAMPIGNON CRU PAR STÉPHANE PITRÉ AU LOUIS
La meilleure entrée

louis restaurant rue de la victoire

Direction le Louis, la jeune table de Stéphane Pitré. Visuel ultra engageant et saveurs à la hauteur de la promesse esthétique. Le mariage foie gras et miso marche toujours et complimente avec finesse la fraîcheur terreuse du champignon de Paris. Le miso, ici en crème glacée, est d’une belle longueur en bouche, alors que le cacao, négligemment jeté sur l’ensemble finit le plat avec une nervosité franchement osée.

_____________________________
LOUIS
23 rue de la Victoire
75009 Paris
01 55 07 86 52

LA VOLAILLE RÔTIE PAR JÉRÔME BANCTEL AU GABRIEL
Le meilleur plat

reserve

On se sent pousser des ailes à la dégustation de la volaille rôtie du chef Banctel au Gabriel. À couper le souffle. La cuisson est planante ; le jus corsé, sirupeux, enveloppant, lunaire. L’inspiration teriyaki n’est pas loin. La pomme de terre est travaillée en lamelles extra fines empilées comme le sont les strates d’un poireau, pour une caramélisation démoniaque et un moelleux incomparable à coeur.

_____________________________
LE GABRIEL
42 Avenue Gabriel
75008 Paris
+33 1 58 36 60 60

LA TARTE VANILLE PÉCAN PAR LAURENT FAVRE-MOT
Le meilleur dessert

laurent favre mot pâtisserie

La spécialité de Laurent Favre-Mot, la tartelette vanille et pécan est tout à fait remarquable. Joufflue comme le derrière d’un nourrisson et recouverte d’un manteau immaculé qui donne envie d’enfoncer sa cuiller, le visuel est ultra engageant. Le résultat est long en bouche et puissamment vanillé. Un régal, diablement bien équilibré entre la puissance végétale de l’épice et la gourmandise de la noix de pécan.

_____________________________
LAURENT FAVRE-MOT
12 Rue Manuel
75009 Paris

JUNGSIK, NEW-YORK
Le meilleur Paris Je t’aime mais je te quitte

JUNGSIK NEW YORK

Voilà un dîner qui vaudrait bien un aller-retour Paris-New York sans escale. On file vite dans un taxi jaune pour découvrir une gastronomie coréenne haute couture au Jungsik. Le bibimbap revisité au foie gras et à la truffe devrait faire boum boum sous votre langue.

_____________________________
JUNGSIK
2 Harrison St
New York, NY 10013
(212) 219-0900

LE CINQ PAR CHRISTIAN LE SQUER
Le Grumeau d’or

le cinq christian le squer

Au Cinq, les ors du palace côtoient les sommets culinaires, et ça détonne. Plat popu s’il en est, la gratinée d’oignons se la joue aristocrate et vous ensorcelle, tout comme le cultissime turbot et rattes truffées, et les surprenants desserts de Stéphane Tranchet. Nul doute que Christian Le Squer retrouve ses trois étoiles ; sa cuisine titille le firmament et fait la synthèse parfaite entre sublime classicisme et jeunesse (retrouvée ?). Bref, la seule excuse valable pour vider votre assurance vie le temps d’un dîner hors de ce monde.

___________________________
LE CINQ – HÔTEL FOUR SEASONS GEORGE V
31 avenue George V
75008 Paris
+33 (1) 49 52 71 54

LE PALMARÈS 2014
LE PALMARÈS 2013


10.0

    About Author

    Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

    Un commentaire

    1. micheline on

      Bonne idée comme d’habitude.
      Je suis tout à fait d’accord avec vos choix cornéliens…..
      Certains vont se sentir lésés…. Il faudra remettre des médailles semestrielles, puis trimestrielles. Il y a tellement de talents.
      Toujours de superbes photos alléchantes !

    Leave A Reply