NEVA CUISINE | Paris 08

4

Le pater m’avait chaudement recommandé le Neva Cuisine, ce petit restaurant « extra » de la rue de Berne à Paris il y a peu ; je l’ai d’ailleurs trouvé attablé avec un compère par une heureuse coïncidence le midi même où je me décidais d’y aller, aurait-il fait du Neva sa cantine ? Peu importe, le fin mot de l’histoire est que son conseil fut diablement éclairé car ce restaurant vaut le détour. On choisit le menu du jour et d’emblée on nous apporte en guise d’amuse bouche des sphères de pastèques piquées et parsemées de graines de sésame, c’est léger et rafraîchissant mais pas fabuleux pour autant.

Neva-cuisine-Paris

Une fois n’est pas coutume, on zappe l’entrée et on choisit tout deux le dos de cabillaud accompagné de pâtes becs d’oiseaux à la manière d’un risotto. Passons sur la fâcheuse tendance qu’ont les néo-bistrots de déposer à torts et à travers quelques feuilles de salade dans tous les plats car ici le chef rend une copie quasi-parfaite. La chair du cabillaud est savoureuse, et les becs d’oiseaux font parfaitement l’illusion d’un risotto.

Neva-plat-1024x682

Les desserts sont trop souvent délaissés par les néo-bistrots mais le Neva n’a rien à envier aux plus grands de ce côté-là. Yannick Tranchant, un ancien de la Grande Cascade, délivre une prestation de haute volée.
La pina colada façon vacherin est aussi délicieuse qu’étonnante. La sphère de meringue qui renferme un sorbet à la pina colada, une crème à la vanille aérienne et un coulis de mangue parfumé se verra d’ailleurs décerner le prix de meilleur dessert de l’année par le guide Lebey.

Neva-pina-colada-1024x736

De mon coté, c’est plus régressif mais non moins fameux : une crème glacée banane surmontée d’un sablé croquant à souhait et d’un dôme chocolat noir.

neva dessert tranchant

Neva-pana-cotta-200x300

On nous apporte une petite verrine de panna cotta et son coulis d’abricot avec l’addition. Après avoir gouté de tels desserts, ça ne se refuse pas.
Et niveau prix, ça donne quoi au Neva ? La formule plat-dessert n’est pas donnée (30€) mais pour un tel repas, ça reste sage finalement. Le cadre est sans chichis et la déco assez chaleureuse. On a hâte de retourner au Neva pour le talent de Yannick Tranchant et Beatriz Gonzalez.

Prix : 36€-60€

NEVA CUISINE
2 Rue de Berne
75008 Paris
+33 (0)1 45 22 18 91
Quartier : Europe/Clichy/Saint-Lazare

Newsletter
7.0 ALLEZ-Y
  • QUALITÉ 7
  • AMBIANCE 7
  • PRIX 7

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

4 commentaires

  1. Micheline on

    J’en ai l’eau à la bouche et mon prochain resto sera celui-là et je vous en dirai des nouvelles.

  2. Pingback: Le Tour de Tables | L’edito du Grumeau

  3. Pingback: Le Tour de Tables | La sélection gastronomique par Marie

Leave A Reply