Restaurant Métropolitain : Paul-Arthur Berlan est-il sur la bonne voie ?

2

met7Aujourd’hui terminus au restaurant Métropolitain, le bistrot de Paul-Arthur Berlan, en plein Marais à trois pas de Saint-Paul. C’est la deuxième fois dans le mois que nous allons chez un ancien de Top Chef, les chemins choisis sont bien différents. À l’audace périlleuse de Pierre-Sang, s’oppose le classicisme décomplexé de Paul-Arthur. Pierre, Paul… À quand Jacques ?

En tout cas pas de sortie de route pour le Métropolitain de Paul-Arthur Berlan qui signe une copie nette, sincère et inspirée.
L’accueil est chaleureux et franchement chapeau à l’ensemble du personnel, en salle et en cuisine, qui réussit à garder le rythme alors que le restaurant fait le plein. Côté déco, la salle tout en longueur ne casse pas trois pattes à un canard, mais on se sent franchement bien. Esprit bistrot comme on aime.

UN DÉPART SUR LES CHAPEAUX DE ROUES

On commence avec des entrées harmonieuses et pleines de fraîcheur. Pour moi des gambas (un poil cuites) en salade, punchées par un assaisonnement acidulé et vif, de la granny smith, ainsi qu’un condiment au poivron.
En face, l’oeuf mollet croustillant se pare d’un accompagnement végétal plus que convaincant. La texture tremblotante de l’oeuf et le croustillant de la panure, ça décoiffe. Ajoutez à cela des tête d’asperge, une crème potagère et des copeaux de parmesan pour un ensemble équilibré. Le Métropolitain démarre très fort.

met1

met2

UN VOYAGE SANS ENCOMBRE

La suite est plus sage, mais toujours plaisante grâce à des cuissons parfaites et des assaisonnements au cordeau. Juteux, le suprême de volaille se dégusterait à la petite cuillère. Paul-Arthur Berlan signe également un délicieux plat végétarien : le risotto de fregola sarda aux champignons. Il s’agit de pâtes cuites à la manière d’un risotto dans un bouillon extrêmement aromatique. Simple et efficace.

met3

met4

AU TERMINUS, NOUS N’AVONS PAS ENVIE DE DESCENDRE

Le crottin de Chavignol aurait mérité un peu plus de sobriété, l’huile d’olive et la purée de poivron n’ont pas leur place. En revanche, la tarte au citron est une merveille et nous serions bien repartis pour un second dessert. Elle envoie une bonne décharge d’acidité et les textures du sablé comme de la crème ne déçoivent pas. Le Métropolitain s’autorise même une déviation côté Ouest avec un sablé breton beurré et croustillant à souhait à la place de la pâte traditionnelle.

met5

met6

Conclusion ? Un peu moins de 50€ par personne, le ticket d’entrée du Métropolitain vaut le coup car la qualité est au rendez-vous. C’est un bistrot que nous vous recommandons sans l’ombre d’une hésitation. Oubliez les tables trendy du Marais qui délaissent les assiettes, et courez au Métropolitain ou encore aux Enfants Rouges, qui nous avaient eux aussi offert un beau voyage culinaire.

met8

Prix moyen à la carte : 45€

MÉTROPOLITAIN
8, rue de Jouy
75004 Paris
09 81 20 37 38
Quartier : Saint-Paul/Marais/Place des Vosges

Newsletter

7.5 ALLEZ-Y
  • QUALITÉ 7.5
  • AMBIANCE 7.5
  • PRIX 7.5

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

2 commentaires

  1. Micheline on

    Encore une belle adresse.
    Nous allons essayer d’y aller ce weekend s’il ne fait pas trop chaud.
    Vraiment, vous nous offrez de très belles trouvailles
    Encore merci

Leave A Reply

Lire plus :
Sans titre
Le Mason Jar débarque en France, on adore ça

Qu'est ce qu'un Mason Jar ? Ce n'est ni plus ni moins qu'un bocal en verre assez épais. Une...

champagne-285x130_c44ed6926e696120762396b16ae3fb6b
5 bons champagnes pas chers ? La sélection de Julien Zika

Julien Zika est un passionné de Champagne. Ce juriste hors-pair arpente les vignobles de la région depuis des...

Fermer