Le palmarès du Grumeau | 2013

1

bannière grumeau d'or

• ABRI | Notre article •

Abri c’est le refuge de mon beau-père, mais pas seulement : c’est aussi notre chouchou de l’année. Le coup de foudre entre Le Grumeau et le génial Katsuaki Okiyama fut immédiat.
Du salé au sucré, ses assiettes (françaises) sont décoiffantes. Le génie de ce restaurant grand comme un mouchoir de poche de la rue du Faubourg-Poissonnière tient en quelques mots : staff nippon aux petits soins, cuisine fulgurante et menu du soir à 38,50€. Ré-ser-vez !

Pour plus d’adresses insolites, recevez dans votre boîte mail une surprise du Grumeau chaque semaine.

____________________________________________________________________________________________________

bannière BISTRO GASTRO

• NEVA CUISINE | Notre article •

À quelques pas du métro Europe, Neva Cuisine détonne dans ce quartier aussi gai qu’un jour d’enterrement. Chaque repas est ici une fête ; la cuisine de B. Gonzales et Y. Tranchant tape en plein de mille, actuelle, jeune et canaille.
Interdiction de faire l’impasse sur les desserts, ils sont renversants à l’image de la pina colada façon vacherin — si si ça existe.

 ____________________________________________________________________________________________________

bannière MEILLEUR GOUTER

• JACQUES GÉNIN | Notre article •

Genin_2

On l’avoue, Le Grumeau voue un culte presque insensé au chocolatier et pâtissier Jacques Génin. On va avant tout à sa boutique de la rue de Turenne pour son paris-brest. Chaque bouchée est un moment d’oubli incomparable.
Ne zappez par pour autant la tarte citron au basilic ou le millefeuille, ils sont tout aussi réussis. Vous repartirez avec un kilo de plus dans chaque fesse, mais avec les papilles en émoi.

Pour plus d’adresses insolites, recevez dans votre boîte mail une surprise du Grumeau chaque semaine

____________________________________________________________________________________________________

bannière MEILLEUR PARIS C EST FINI copie

• LE MIYABI | Notre article •

Dans un trou perdu des contrées bourguignonnes, une brigade nippone officie dans ce micro-restaurant (une dizaine de place au comptoir) à la carte franco-japonaise. Les prix ont beau être sages, la cuisine qu’on y sert est tout simplement incroyable. Une raison nécessaire et suffisante de faire un détour par Sens.

____________________________________________________________________________________________________

bannière MEILLEUR SUR LE POUCE

• MAMIE BURGER | Notre article •

MAMIE

Alors que notre grand-mère ne nous prépare que des choux de Bruxelles, heureusement que Mamie Burger est là pour assurer notre quota de junk food. On vous recommande le burger Papi Dédé avec son boeuf Hugo Desnoyer et son bun bien dodu. Les frites, croustillantes à souhait, complètent à merveille ce petit craquage calorique.

____________________________________________________________________________________________________

bannière MEILLEUR DE NY

• FIVE LEAVES | Notre article •

Five Leaves c’est notre restaurant incontournable quand on est à New York, direction la terrasse l’été ou la chaleureuse salle aux murs en brique en hiver. Heath Ledger a pensé ce lieu dans lequel on se sent résolument bien. C’est hipster, mais pas trop, et le staff est toujours sympa.
La cuisine n’est pas gastro, mais gourmande et subtile dans sa simplicité. Commandez les délicieuses salades, les pancakes et leur beurre au miel, ou encore le succulent granola si vous passez à l’heure du brunch.

____________________________________________________________________________________________________

bannière MISTER PLAT

• LE TURBOT par C. Le Squer au Pavillon Ledoyen Notre article •

Christian Le Squer c’est la quintessence de la cuisine française : raffinement, sobriété et précision. Au rang des classiques du Pavillon Ledoyen on retrouve le blanc de turbot de ligne juste braisé ; la cuisson est millimétrée et l’association entre le moelleux du turbot, l’acidité de l’émulsion, la rondeur de la pomme de terre et la profondeur boisée de la truffe est jouissive.
En revanche l’ambiance risque de nettement se ramollir quand la douloureuse arrivera à votre table (comptez 115€ pour le turbot).

____________________________________________________________________________________________________

bannière MISS PATISSERIE

• LE GRAND CRU VANILLE par P. Conticini | Notre article •

P. Conticini est incontestablement une des figures les plus imposants de la scène gastronomique, le maître délivre ici une sublime création autour de la vanille. Les arômes de l’épice sont intenses, frôlant parfois une amertume bien balancée par le crémeux de la préparation et le moelleux de gâteau.
Un rêve en chair et en os pour moins de 7€, ça vaut le coup non ?

____________________________________________________________________________________________________

bannière NAVET DE L'ANNÉE

• GWYNNETT ST. Notre article •

3H4A2607-600x400

L’excellente réputation de Gwynnett St., cette table néo-américaine de Brooklyn, est clairement une imposture. Imprécisions, cuissons approximatives et associations douteuses ont ruiné un dîner qui s’annonçait bien. Les assiettes sont aussi prétentieuses que la clientèle qui vient s’attabler ici.
Inutile de vous dire que Gwynnett ne nous aura pas une seconde fois.

____________________________________________________________________________________________________

Newsletter

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

Un commentaire

Leave A Reply

Lire plus :
Le Miyabi | Sens, Bourgogne

N'hésitez pas à faire une halte au Miyabi, ce petit restaurant japonais incroyable situé à Sens, à seulement...

Rencontre avec la chef japonaise Sakura Franck

Il y a quelques semaines seulement, le pater partageait avec moi une de ses bonnes adresses. A l'ombre...

Fermer