À la Bonne Idée | Saint-Jean-aux-Bois, Picardie

3

Un week-end à une heure de Paris à Saint-Jean-aux-Bois à la Bonne Idée, ce charmant petit hôtel doté d’un restaurant gastronomique, en voilà une bonne idée ! Pardonnez ce jeu de mots pour le moins discutable, le Grumeau a ses petits moments de faiblesse. C’est dans ce lieu que fût composée la fameuse chanson Mon Amant de Saint-Jean, ce qui ne vous autorisera pas à pousser pour autant la chansonnette dans les couloirs de l’hôtel.

Cette table est sans aucun doute l’une des meilleures de la région, réussite d’autant plus honorable que le menu entrée-plat-dessert est facturé 50€ un soir de week-end. A 34€ en semaine, on aimerait faire de la Bonne Idée notre cantine.
La salle, comme l’ensemble de l’hôtel, a le charme rustique des bonnes maisons provinciales, dont les accents de mauvais goût font tout le charme – quelques trophées de têtes de cerf ornent les murs, le bois massif est préféré aux lignes épurées et les luminaires sont tout droit sortie d’un magazine de déco des années 90. Etoile oblige, le maître d’hôtel de la Bonne Idée orchestre une brigade fourmillante qui fait preuve d’un grand professionnalisme. Le service est parfois quelque peu guindé, mais avant tout efficace et fort sympathique.

Le dîner débute sur des amuse-bouches assez classiques : du saumon ; du feuilleté ; de la bouchée aux crustacés. Rien de nouveau mais tout est admirablement bien fait et la matière première de qualité.
En parlant de produits de qualité, on apprécie la fraîcheur du pain ainsi que « la motte de beurre de Monsieur Bordier » (tel que le déclame fièrement l’un des commis à son arrivée sur notre table).

alt="A La Bonne Idée"

alt="Tourteau A la Bonne Idée"Mon acolyte déguste, en guise d’entrée, un feuilleté de tourteau accompagné de makis de gambas, d’un caviar d’aubergines et de guacamole.
L’association crabe/avocat est un mariage de raison qui fonctionne depuis des décennies, on comprend pourquoi. L’aubergine réveille le classicisme du plat, tout comme la fraîcheur des makis qui achève de susciter notre enthousiasme.

Beaucoup de finesse dans mon assiette aussi. J’ai opté pour les langoustines, parfaitement cuites et dont la taille généreuse permet d’en découvrir la profondeur de goût, servies avec des petits pois en purée et une fondue de carottes au gingembre.
J’avoue être passée un peu à côté des carottes mais je pourrais vous parler pendant des heures des petits pois. La purée, à la texture fondante, magnifie la saveur si particulière des petits pois et laisse mon palais rêveur sur une délicieuse note sucrée.

alt="Langoustines A La Bonne Idée"

Après les entrées qui ont été une très franche réussite, mon ami poursuit avec le filet de rouget cuit à l’unilatérale, sa ratatouille et ses tomates au combava. C’est exquis. Et précis. On sent une nouvelle fois la maîtrise du chef de la Bonne Idée concernant les cuissons. La chair du poisson est bien respectée et la jolie couleur rouge de sa peau légèrement dorée. La ratatouille sent bon le Sud, quant au combava, il apporte modernité et équilibre au plat grâce à sa saveur acidulée.
Je me suis laissée tenter par le turbot, fenouil, purée de céleri, beurre d’écrevisse et écrevisses entières. C’est loin d’être raté, mais c’est en-deça du niveau de ce qui nous a été présenté jusqu’à maintenant. D’abord, la cuisson est moins juste et la chair du turbot arrive un peu fatiguée dans mon assiette, surcuisson certainement. La purée de céleri, délicieuse, ne fait pas oublier le manque de franchise des écrevisses. Dans l’ensemble, le plat manque un peu de cohérence.

alt="Rouget A La Bonne Idée"

alt="Turbot A La Bonne Idée"
Vient ensuite le fromage. Le serveur découpe un bloc de comté et le dispose dans notre assiette, rien d’extravagant.  Le morceau est vraiment généreux (devait-il écouler son stock, lui avions-nous fait du charme ?), et surtout il pêche par excès de jeunesse. Mais un comté qui manque de caractère n’est qu’un détail au regard de la qualité du reste du dîner à la Bonne Idée.

En dessert, nous commandons la tarte spéculoos rhubarbe, jus à la fraise et glace au mascarpone. C’est goûteux et bon de simplicité. Le trio constitué par la rhubarbe, le spéculoos et la fraise fonctionne à merveille, association rehaussée par le crémeux de la glace. Le sablé de la tarte a une texture idéale, suffisamment craquante et riche en beurre.

alt="Dessert A La Bonne Idée"

Bref, une table à ne pas rater car le chef connaît ses classiques tout en ayant la subtilité de les réactualiser. Passer une nuit dans l’hôtel du même nom est un luxe à prix doux dont vous auriez tort de vous priver. Le petit-déjeuner est de bonne facture également.
La réservation est indispensable, prenez une table dans la véranda, logée dans son écrin de verdure, un charme fou.
Pour plus d’informations sur le menu ou pour réserver, cliquez ici.

Prix : 35€-120€

A LA BONNE IDEE
3 rue des Meuniers
60350 Saint-Jean-aux-Bois France
03 44 42 84 09

Newsletter

7.8 COUREZ-Y
  • QUALITÉ 7.5
  • AMBIANCE 8
  • PRIX 8

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

3 commentaires

  1. Micheline on

    Que de fleurs dans votre bouche : nous allons y aller pour ne pas rater cette table formidable

  2. Quelle bonne idée, j’y allais quand j’étais jeune avec mes parents ! J’imagine que c »st la nouvelle génération qui a pris la relève.

Leave A Reply