Le kouign amann LARNICOL

1 GrumAujourd’hui on se laisse aller, quitte à prendre un kilo dans chaque fesse, avec le kouign amann Larnicol.
Facturé 7,50€ en version grand format, le kouign amann Larnicol est convaincant pour un produit semi-industrialisé — on vous rappelle que Larnicol a ouvert plus de vingt boutiques à travers la France.
On est loin du kouign amman encore tiède qu’on achète chez le boulanger du coin en Bretagne, ici il est conditionné sous un film plastique. Pourtant, une fois réchauffé au four, les fondamentaux sont là. La généreuse odeur de beurre et de sucre mêlés envahit l’appartement et se développe sous le palais à chaque bouchée. C’est presque aussi gras que le burger du Camion qui Fume. Le feuilletage est régulier et riche à souhait. On regrette le manque de croustillant d’une pâte un peu élastique quand même.

alt="kouign amann larnicol"

On vous parle ici de la version nature du kouign amann Larnicol, Le Grumeau est en revanche beaucoup plus sceptique concernant les créations maison (« kouignettes » amande, caramel ou encore orange cointreau, on en passe et des meilleurs). Les ingrédients ajoutés sont généralement fades et n’apportent pas grand chose à la recette originale, si ce n’est davantage de lourdeur. Et sinon on a eu ouïe dire que le kouign amann Pierre Hermé valait le détour, on va s’empresser de le tester.
Si vous voulez tout savoir sur les produits Larnicol, les adresses et les horaires des boutiques, cliquez ici.

Newsletter

Written by

Vous êtes insatiable ? Consultez d'autres articles :

Tags: ,

6 Responses to “Le kouign amann LARNICOL”

  1. 18/11/2013 at 19:05 #

    Tout à fait d’accord! A noter que Larnicol est MOF, comme quoi des fois ça fait BOF. la dernière fois que j’en ai mangé, j’ai cru que j’avais vidé la Bretagne de son beurre. Ma main glissait, impossible de faire la vaisselle!!!

    Le gout est là comme vous dites (si bien). Il y a maintenant une dichotomie avec le kouign parisien qui se rapproche du pain brioché, pour ne pas effrayer les compteurs. C’est le cas de celui d’Hermé.
    Les bretons bretonnant lui préfère celui des Papilles, rue des martyrs, en import du patissier récompensé Frédéric Jegou. La prochaine fois que je passe devant Jegou, je goûte. Voilà j’ai réussi à faire un commentaire aussi lourd que le gateaux…

    • legrumeau
      21/11/2013 at 22:40 #

      Merci pour ce commentaire super instructif, c’est vrai que c’est un article à lui tout seul ! En tout cas si celui d’Hermé est brioché, aseptisé, on va pas vraiment aimer.
      On va vite tester celui vendu chez Papilles alors. Merci beaucoup pour les tuyaux les Tasters !

  2. 19/11/2013 at 12:50 #

    J’ai été un peu déçu par le kouign amann de Pierre Hermé qui est aux fruits rouges,je préfère la recette de base.

    Sinon celui de la pâtisserie by Cyril Lignac m’avait beaucoup plut.

  3. 19/11/2013 at 12:52 #

    *plu

    • legrumeau
      21/11/2013 at 22:41 #

      On va tester celui de Lignac alors, dommage on est allés à sa pâtisserie avant-hier et on est passés à côté de son kouign-amann…

  4. Micheline
    21/11/2013 at 10:46 #

    Un KA sans beurre, ce n’est pas possible ! il faut choisir entre le goût et les kilos que l’on a déjà pris rien qu’en le regardant… Autant le manger.

Leave a Reply