Les bonnes adresses de Jack et Walter, blogueurs

0

Jacques et Walter forment un duo haut en couleur et nous régalent de leurs bonnes adresses sur leur blog Les Bonnes Tables (ou pas) de Jack et Walter qui est devenu une vraie référence dans le monde culinaire. Il partagent avec nous — et donc avec vous, chanceux lecteurs — leurs bons plans à ne pas manquer.
Préparez vos zygomatiques car Jack et Walter ne sont pas seulement de fins connaisseurs de la gastronomie, ils ont aussi un sens de l’humour particulièrement affûté.

alt="jack et walter"

Le Grumeau : Votre boulangerie préférée ? Qu’achetez-vous ?
Jack et Walter :  Gontran Cherrier, on y allait bien avant qu’il fasse de la télé ! On achète le pain de seigle au miso rouge (grillé le matin avec un bon beurre AOC demi-sel du Poitou…) et le bun à l’encre de seiche qu’on mange à l’apéro avec une truite fumée.

Le G : Un café où vous aimez passer du temps ?
J & W : Le Café Lomi, rue Marcadet dans le 18ème, on y va en voisins. C’est un torréfacteur artisanal étonnant, les scones y sont aussi très très bons.

Le G : Votre péché mignon ? Où le trouvez-vous ?
J & W : Les friands à la viande de notre traiteur préféré, la Charcuterie de Montmartre, rue du Poteau, un endroit avec une déco qui n’a pas changé depuis des lustres (justement ne ratez pas les lustres) et des serveurs qui décoiffent ! Le friand, c’est vraiment un truc de dingues ! Il faudrait lancer le championnat de France du friand, tiens, voilà une bonne idée.

Le G : Votre endroit préféré pour sortir et prendre un verre ?
J & W : Le bar du cinéma Louxor à Barbès, Le Palais du Cinéma : une programmation intelligente, des jus de fruits de chez Milliat, des vins bio et une vue sur Tati, elle est pas belle la vie ?

Le G : Où emmenez-vous votre promis/dulcinée pour un dîner romantique ?
J & W : Aucune hésitation, chez Jean-François Piège pour le lieu cosy et intimiste ; la cuisine du Chef, délicate, créative mais enracinée. On avait titré notre billet « La Maison du Bonheur », voilà tout est dit…

Le G : Votre repaire gourmand anti coup de blues pour le dimanche ?
J & W Rosa Bonheur aux Buttes Chaumont pour un rosé et des rillettes, et se dire que quand c’est fini, ça recommence !

Le G : Votre cantine ? Qu’est-ce que vous y commandez ?
J & W : La Rallonge pour un risotto de coquillettes, cèpes et truffes au bar et aussi Colonna, un créateur corse de pizza qui vous fait oublier toutes les mauvaises choses des chaînes industrielles.

Le G : Un restaurant qui vous fait voyager ?
J & W : Sola, dans la salle voûtée, le service à la japonaise, la cuisine mi-française mi-japonaise, c’est là que l’on prépare notre prochain voyage au Japon.

Le G : Un commerce (pâtisserie, boucher, fromager, épicerie fine,…) à nous recommander ?
J & W La Librairie Gourmande pour l’incroyable choix ds livres et le dynamisme de sa propriétaire Deborah Dupont qui est la confidente de tous les Chefs de France et d’ailleurs. Aussi Sadaharu Aoki pour le millefeuilles au matcha… Un livre et un millefeuilles, haha !

Le G : Où vous inviter pour vous faire plaisir ?
J & W : La Cabane du Mimbeau au Cap Ferret : La vue sur la dune du Pyla, le bassin d’Arcachon, le paysage qui change en fonction de la marée ; des huîtres, un petit pâté, un blanc sans prétention et si on lâchait prise ?

Le G : Un hôtel pour vous ressourcer en dehors de Paris ?
J & W : Le Jardin des Plumes à Giverny, imaginez : une promenade dans les jardins de Monet, la Villa-Hôtel si jolie et puis la cuisine d’Eric Guérin et Joackim Salliot.

Le G : Enfin, qui inviteriez-vous à votre dîner idéal ?
J & W Maurice Edmond Sailland pour lire sa critique le lendemain. Plus connu sous son nom de plume gastronomique de Curnonsky, il a donné ses lettres de noblesse au métier de critique. « Le Prince des gastronomes » pouvait écrire des choses féroces : Si le potage avait été aussi chaud que le vin, le vin aussi vieux que la poularde et la poularde aussi grasse que la maîtresse de maison, cela aurait été presque convenable. Qui pouvait résister ? Qui pourrait résister ?

Ça vous a mis l’eau à la bouche, n’est-ce pas ? Alors, pour en savoir plus sur Jack et Walter, cliquez ici.

Newsletter

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

Leave A Reply

Lire plus :
LA EAT-LIST D’EZÉCHIEL ZÉRAH, CHRONIQUEUR POUR ATABULA

Chroniqueur incontournable de la planète foodie, Ezéchiel Zérah promène sa plume avec appétit et élégance (Atabula, Gmag) ; mais...

alt="Pascade"
Pascade | Paris 02

Le concept nous intriguait depuis quelque temps lorsque nous avons pris notre courage à deux mains pour un...

Fermer