GUY SAVOY : « DANS NOTRE MÉTIER, IMPOSSIBLE DE TRICHER »

3

Un entretien avec Guy Savoy se déguste avec autant d’engouement et de volupté que sa fameuse soupe d’artichaut à la truffe. Cette chance m’a été donnée grâce à l’équipe de Taste of Paris, vous savez ce food festival incroyable qui se déroulera au Grand Palais du 21 au 24 mai (dès jeudi donc).
Plus besoin de réserver au Plaza Athénée, à l’Hôtel de la Monnaie ou au Prince de Galles, vous pourrez découvrir les plats phares d’Alain Ducasse, de Guy Savoy ou de Stéphanie Le Quellec durant ces quelques jours. Et comme Le Grumeau est vachement sympa, il vous propose de gagner quatre entrées pour Taste of Paris (jeu-concours en fin d’article). Mais avant ça, découvrez les confidences du très, très grand chef Guy Savoy.

interview guy savoy

Le Grumeau : Quel est le plat dont vous êtes le plus fier ?
Guy Savoy : Difficile à dire, heureusement que j’aime tous les plats qui sortent de mes cuisines. S’il ne fallait en choisir qu’un je retiendrais peut-être un accord terre et mer avec une poêlée de moules et mousserons. Tout est question d’équilibre.

Le G. : Qu’est-ce qui vous donne (encore) envie de vous dépasser ?
G.S. : Chaque jour, deux fois par jour même — services du midi et du soir — je veux offrir le meilleur. C’est un sacré challenge de rendre mes convives heureux au quotidien. Dans notre boulot, nous ne sommes pas dans un monde virtuel, mais dans le concret, dans l’assiette. La réalité est là, impossible de tricher.

Le G. : Quels ont été vos mentors ?
G.S. : Me mère évidemment, et Pierre Troisgros.

Le G. : Que cuisinez-vous quand vous êtes à la maison ?
G.S. : Tout dépend du contexte, mais avec une bande d’amis j’aime préparer une belle côte de boeuf, des pommes de terre et une sauce béarnaise. Je la fais minute bien sûr !

Le G. : Comment votre cuisine a-t-elle évolué au cours du temps ?
G.S. : C’est avant tout une évolution naturelle, maintenant je suis plus dans la sensibilité. Jeune je voulais réaliser des prouesses techniques. On m’avait même surnommé le « prince du feuilletage » après que j’ai réalisé un millefeuille ris de veau et écrevisses (rires).

Le G. : Justement, avec votre expérience, comment reconnaissez-vous un bon plat ?
G.S. : Je teste auprès de mes petits-enfants ! Avec eux, ça marche ou ça ne marche pas. Plus sérieusement, nous sélectionnons les meilleurs partenaires, les meilleurs producteurs et nous, les cuisiniers, nous arrivons presque en fin de chaîne, juste avant le client. Nous portons donc une responsabilité. Cela prend des mois, des années de travail, pour faire de beaux produits — mon père, jardiner, était levé tous les jours à quatre heures du matin. Un bon plat est d’abord un plat qui porte un regard respectueux sur le produit. J’accorde la même noblesse à une botte de carottes qu’à un homard breton.

Le G. : Parmi les cuisiniers de la nouvelle génération, lesquels vous impressionnent le plus ?
G.S. : Encore une fois, difficile de répondre… Il y a tellement de jeunes chefs talentueux. Je peux quand même vous citer Akrame, qui officie rue Lauriston en lieu et place de l’un de mes anciens restaurants, ou encore Grégory Marchand.

Le G. : Pour terminer, quel conseil donneriez-vous à un jeune cuisinier ?
G.S. : Ne lâche jamais rien.

Nous remercions très chaleureusement Guy Savoy, toute son équipe, ainsi que la team Taste of Paris. 


JEU-CONCOURS TERMINÉ – DES MAILS ONT ÉTÉ ENVOYÉS AUX GAGNANTS
MERCI AUX PARTICIPANTS, ET BRAVO À DOROTHÉE T. ET ERIC F.

GAGNEZ DES PLACES POUR LE FESTIVAL TASTE OF PARIS

Taste of Paris et Le Grumeau s’associent donc pour vous faire gagner deux lots de deux entrées chacun. Pour participer, c’est très simple :

1. Avoir envoyé un mail (objet : « Taste ») contenant vos prénom et nom à [email protected]
2. Avoir liké la page Facebook du Grumeau.


About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

3 commentaires

  1. micheline on

    Très bonne interview d’un super-chef étoilé.
    Quelle chance vous avez eu de le rencontrer et qu’il ait pris le temps de vous parler de son métier qui, visiblement, le passionne toujours.
    J’ai hâte d’aller dans son nouveau restaurant !

  2. micheline on

    Votre rencontre avec ce Grand Chef est tout simplement époustouflante.
    Nous avons hâte d’y aller et avons pu déjà apprécier le nouveau décor grâce à quelques émissions télévisées.
    A quand l’ouverture officielle ?

  3. Trop cool !! quelle belle interview! Je participe à concours, je ne connaissais pas du tout l’évènement Taste of !
    Merci le Grumeau!

Leave A Reply

Lire plus :
Les meilleurs goûters de Lyon

Entre deux orgies de quenelles -- plus très politiquement correct --, nous sommes partis à la recherche des...

La terrine de taureau des Producteurs de Caractère

--------------------------------------------- • CONCOURS TERMINÉ, merci à tous d'avoir participé ! • Bravo à Isaure et Besnard, nos deux...

Fermer