Haï Kaï se cherche…

6

Haï Kaï c’est le restaurant qui pourrait bel et bien devenir l’une des sensations de l’année 2014. À sa tête on retrouve Amélie Darvas, passée par les fourneaux du Bristol et de l’Ami Jean. Installé au bord du canal Saint-Martin, l’adresse est à deux pas du divin Siseng qui sert des bao burgers à se damner et de Maria Luisa, le paradis de la pizza dans le quartier. Le lieu ne se prend pas la tête avec sa cuisine ouverte et son mobilier de bric et de broc, on s’y sent bien. Dommage que la musique vienne jouer les trouble-fêtes, si présente qu’il faut presque hurler pour avoir la moindre conversation. Mais bon, on est branché ou on ne l’est pas.

haï kaï restaurant

La copie rendue par Haï Kaï a des airs de brouillon : associations de saveurs franchement déroutantes et assaisonnements parfois approximatifs. Il faut le talent d’un grand chef pour réussir à jouer la carte de l’audace ; ici ça manque de maturité dans les assiettes, mais après tout l’adresse n’a que deux mois d’existence.

Haï Kaï : un restaurant où l’on alterne entre génie et hara-kiri

Les ris de veau et coquillages se révèlent séduisants. Les ris sont bien cuits et l’association terre/mer s’en sort avec les honneurs. Plus timide, j’ai opté pour la burrata. À 15€ je me dis qu’elle doit valoir le détour, en effet la qualité est au rendez-vous, mais que diable sont-ils allés faire avec l’assaisonnement ? Trop de sel, trop de poivre, trop d’herbes. Rien à voir avec la formidable burrata des Amis des Messina

haï kaï restaurant paris

haï kaï paris

Le veau basque, encornets, poire et poireaux est un plat plaisant qui manque d’aboutissement. La cuisson de la viande est parfaite et l’accompagnement a du peps, même si on cherche encore la poire annoncée.
Le maigre, foie gras et choux d’Aubervilliers passe plus difficilement et sur ce coup Haï Kaï rime avec aïe, aïe, aïe. La chair du poisson est viandeuse, l’association au foie gras malencontreuse et la quantité de poivre hasardeuse. Le chou en revanche était un régal, juste blanchi puis poêlé dans un jus de viande.
Les deux plats sont accompagnés d’une purée pommes de terre/céleri et on devine une écume mentholée. La texture est élastique et les goûts pas vraiment équilibrés.

restaurant hai kai

haï kaï

Pour le dessert, on se tourne vers la soupe de poire, glace à la banane et fromage blanc (9€). La frontière entre simplicité et simplisme est franchie : la poire a juste été mixée, du coup c’est très, très granuleux. La glace à la banane me ramène en enfance quand j’avais l’habitude de faire la même avec ma mère au retour de l’école. La copie est à revoir pour le dessert.

L’addition est assez salée, environ 40€ par personne sans les boissons (au dîner). Nous ressortons aussi déroutés de chez Haï Kaï que de chez Roseval, et on se dit que l’équipe a du potentiel malgré les imprécisions. Nous reviendrons quai de Jemmapes dans quelques mois pour savoir si le restaurant a finalement retrouvé le cap.

alt="haï kaï"

Prix : entrée 15€, plat 25€-30€, dessert 8€

• HAÏ KAÏ
104 Quai de Jemmapes
75010 Paris
09 81 99 98 88
Quartier : Belleville/Jemmapes/Gare de l’Est

Newsletter

5.8 POURQUOI PAS
  • QUALITÉ 5.5
  • AMBIANCE 6
  • PRIX 6

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

6 commentaires

  1. Micheline on

    Voilà enfin une critique bien pensée : ni trop sévère, ni trop tolérante.
    On espère que ces quelques remarques trouveront un écho et que votre 2ème visite vous comblera.
    Il semblerait qu’un peu plus de rigueur et moins d’innovations hasardeuses rattraperaient le niveau souhaité.
    Il faut parfois excuser quelques erreurs de jeunesse.

  2. J’ai aimé aussi mais avec quelques petites réserves comme vous : d’abord sur le poisson un peu triste, l’usage forcené de la mousse sans grand intérêt donc un peu superficiel et sur la purée accompagnant un parmentier de céleri et joue de porc (un peu redondant). Je pense aussi que c’est une meilleure option le midi en termes de rapport qualité-prix : http://axelleaflorence.tumblr.com/post/78858345401/hai-kai-le-plus-beau-du-canal vus les prix que vous annoncez au dîner !

  3. Clotilde on

    Bon billet et mêmes remarques : du potentiel, mais trop de dispersion dans les détails.
    L’originalité ne fonctionne que si maîtrise il y a, ce qui n’est pas toujours le cas chez Hai Kai.

    • Merci Clotilde ! Et pourtant j’ai encore lu des avis élogieux à propos d’Haï Kaï cette semaine, il ne fait pas l’unanimité c’est sûr.

Leave A Reply

Lire plus :
new 3
LE NEW WORLD, ESCALE CANTONAISE AU COEUR DE PARIS

Qui ne s'est pas pourléché les babines en lisant les réponses d'Alexandre, aka le Gastronome Parisien, aux implacables...

lit bowery hotel
Le Bowery Hotel, on n’y fait pas que dormir

Le Bowery Hotel est une référence new yorkaise. Il ne se cache ni derrière le nom d'une grande chaîne...

Fermer