Complètement baba des gâteaux Mori Yoshida

2

2 GrumMais qui a eut cette idée folle, un jour, d’ouvrir une pâtisserie avenue de Breteuil ? Ce n’est autre que Mori Yoshida, un jeune chef pâtissier japonais qui s’est fait connaître en remportant des émissions de cuisine réalité dans son pays natal.

DU JAPON À L’AVENUE DE BRETEUIL

De l’archipel nippon au 7ème arrondissement, Mori Yoshida a fait le grand saut. Un kamikaze ? Il en fallait du courage pour ouvrir un commerce dans l’une des avenues les plus engoncées — pour ne pas dire coincées — de Paris, à quelques encablures des Conticini et consorts. Mais ses créations respirent le talent et la précision, atterrissage en apothéose donc.

mori yoshida gateaux

pâtissier mori yoshida

UN DÉCOR BLANC COMME BEIGE

L’atmosphère de la boutique est désarmante de simplicité : teintes virginales, épure dans les moindres détails et comptoirs de présentation en suspension. Plaisant et rafraîchissant, ça change des pâtisseries-bijouteries qu’on nous vend à tour de bras. Non non, je ne vise personne en particulier, si ce n’est une pâtisserie dont le nom ressemble fortement à celui de l’auteur des Misérables. Bref, vous aurez compris.
On embarque le Beige et la Polonaise ; la facture s’affiche sans prétention, 5,50€ le gâteau.

gâteaux mori yoshida

mori yoshida patisserie

DÉGUSTATION : LE BEIGE ET LA POLONAISE

Le Beige est un miracle d’équilibre et d’harmonie, les saveurs sont contrastées mais s’accordent à merveille. Il est composé d’une pâte au chocolat, de praliné, de ganache à l’orange et d’une crème au citron vert. L’association de l’acidité des agrumes avec la richesse du praliné et du chocolat était une première pour moi, Yoshida est bel et bien un funambule quant il s’agit de marier les arômes.
La Polonaise est moins ébouriffante, mais plus que convaincante. C’est certainement que je suis moins séduite par la recette de ce classique à base de gâteau imbibé (genre baba au rhum) enveloppé dans une crème pâtissière aux fruits confits et recouvert d’une meringue parsemée de noisettes. Le gâteau manque de croquant à mon goût mais l’équilibre des saveurs est encore une fois très juste.
N’hésitez donc plus à traîner vers l’avenue de Breteuil, Mori Yoshida est un pâtissier au talent rare qu’il faut découvrir de toute urgence.

Prix des gâteaux Mori Yoshida : environ 5,50€ le gâteau individuel.

MORI YOSHIDA
65 Avenue de Breteuil
75007 Paris
06 47 34 29 74
Quartier : Duroc/Breteuil/Champ de Mars

Newsletter

Share.

About Author

2 commentaires

Leave A Reply