Le Fantastik du Michalak Take Away : à emporter, à goûter (et à laisser de kôté)

11

Il y a peu, nous allions plein d’entrain goûter au gâteaux du Michalak Take Away, ouvert par l’ancien chef pâtissier du Plaza Athénée, et grand pape de la pâtisserie française, Christophe Michalak.

5€ le sac pour emporter les pâtisseries ? Il est décoré à la feuille d’or au moins ?!

Installé à deux pas de l’excellent Richer (et du moins fameux spot de street food chinoise Huabu), la boutique de Michalak de la rue du Faubourg-Poissonnière est ravissante. Les  gâteaux sont joliment mis en valeur mais dommage toutefois que le choix soit restreint. On embarque un Fantastik (30€), le gâteau du jour à partager, et un Kosmik (6,50€), une verrine individuelle. Ses autres créations s’intitulent « Klakette », « Truk », « Takatartiner », Konfifruit », etc. Vous n’êtes pas impressionnés par le maniement du verbe de Michalak ? Même le gouvernement a été subjugué et a nommé Michalak chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

alt="michalak faubourg poissonniere"

On commence à déchanter lorsqu’on nous annonce que le sac pour emporter les pâtisseries est payant et à 5€ le sac, la rue du Faubourg-Poissonnière est plus chère que l’avenue Montaigne. Qu’à cela ne tienne, nous sortons sous une pluie battante, nos boîtes de gâteaux sous le bras en priant le dieu Michalak pour qu’elle cesse.

Ça tourne carrément à l’orage, malheureusement.

Et pas que dans le ciel. Le Fantastik du jour est à base de noisettes et de fleur d’oranger. Sur un biscuit moelleux sont disposés des dômes de crème fouettée, de pâte à la noisette et au chocolat. C’est très estéthic mais au goût, c’est service minimum : 30€ pour un biscuit surmonté de crème fouettée, c’est cher. D’autant plus quand on connaît le génial potentiel de Christophe Michalak — j’ai encore un souvenir ému de ses religieuses au Plaza Athénée. Je sais, le concept est différent ici, mais quand même.

alt="michalak faubourg poissonniere"

Le régressif devient régression avec la verrine chocolat, crème fouettée et banane. Une composition diablement simpliste et qui tire vraiment trop sur le sucré, alors qu’à ce prix là on peut s’offrir un vrai dessert travaillé. Dans le genre dessert régressif, on préfère l’excellente tartelette caramel-cacahuètes de Colorova ou la fabuleuse tarte banane-crème brulée de Bread & Roses

Non, on ne cherche pas à casser du sucre sur le dos du pâtissier le plus (re)connu de sa génération.

C’est juste que nous attendions bien davantage des gâteaux du Michalak Take Away. Dommage de voir le pâtissier s’aventurer dans des projets hasardeux, à l’image du kiosque Choux d’Enfer qui nous avait tout autant déçu. Peut-être que les cours dispensés à la Michalak Masterclass présentent plus d’intérêt, mais à 120€ la leçon de deux heures nous hésitions encore.

Prix : Fantastik à 30€, Kosmik à 6,50€

MICHALAK TAKE AWAY
60 Rue du Faubourg Poissonnière
75010 Paris
Quartier : Cadet/Poissonnière/Grands Boulevards

Newsletter

4.5 Décevant
  • QUALITÉ 5
  • PRIX 4

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

11 commentaires

  1. L’improvisation quotidienne a des limites et effectivement aller chez Michalak c’est jouer à la roulette la russe. J’ai goûté des Kosmik extras mais d’autres pas du tout du même niveau. Le problème est que quand on facture ça à prix d’or, il faut que ce soit parfait pour le client, tous les clients et tous les jours…

    Le coup du sac, c’est énorme aussi…

    • Oui, c’est vrai que le Kosmik n’est pas mauvais dans l’absolu mais quand on connaît la qualité des pâtisseries (souvent plus travaillées d’ailleurs) qu’on peut trouver à Paris pour des prix équivalents à ceux de Michalak, on s’attend à ce qu’il mouille un peu plus le maillot (ou qu’il baisse ses prix).

  2. Je suis du même avis.
    Tout le monde s’installe dans le quartier Faubourg-Poissonnière. Aussi faut-il pratiquer les prix du quartier. A prix équivalent (et payer un sac 5€ WTF !), je préfère aller ailleurs. Et je trouve les prix des masterclass juste prohibitif. 120€ la démo ou 260€ si je veux voir la star, le tout juste pour regarder sans participation.

    • Dommage quand on connait le talent d’un pâtissier comme Michalak, ses pâtisseries du Plaza faisaient rêver. Je sais que ce n’est pas le but d’une boutique grand public mais là c’est juste très simpliste et cher.

  3. Des critiques qui peuvent sembler sévères, mais justes.
    Il ne faudrait pas que la notoriété pousse certains chefs à oublier qu’ils sont là pour notre plaisir et pas seulement pour leur carrière et leur porte-feuille.

  4. Vos critiques sont très sévères, les pâtisseries de C.Michalak sont les meilleures qui existent! A la boutique on retrouve de très bons gâteaux et pâtisseries si originaux !
    Et le rapport qualité / prix est justifié, je ne pense pas qu ailleurs on retrouve ce goût à un prix moins cher.
    De plus, pour info C.Michalak est toujours le chef pâtissier du plaza, c’est juste qu’il a profité des travaux au plaza pour se diversifier et ouvrir sa boutique.

    • Les meilleures pâtisseries qui existent ?! Vous avez déjà goûté du Genin, du Marletti ou du Yoshida ? Parce que payer 30€ pour un biscuit génoise et une garniture, je sais qu’on est à Paris et que Michalak est une star de la télé mais on n’est pas tous millionnaires pour autant.
      Quand à dire qu’il est chef pâtissier du Plaza, il faut vérifier vos sources, le «vrai» pâtissier, il s’agit de Michael Bartocetti. Michalak est sûrement encore présent pour aider à la conception mais c’est comme dire que c’est Robuchon qui prépare les parmentiers Fleury Michon.

      • Vous confondez l’hôtel Plaza Athénée et le restaurant alain ducasse au Plaza Athénée. Quant à dire que le « vrai » chef est le chef exécutif, c’est une autre question.

  5. Le vrai talent de Michalak c’est bien plus le marketing et la vente que de produire une pâtisserie savoureuse, saine et à un prix juste. Sa version de la pâtisserie moderne, c’est une pâtisserie archi sucré et indigeste — mais avec un look artistique pour attirer l’attention et motiver l’achat.

Leave A Reply

Lire plus :
Les bonnes adresses de Nicolas Marié, acteur

Nicolas Marié, aussi à l'aise dans une mémorable interprétation du philosophe dans Le Neveu de Rameau de Diderot que dans...

CREAM, C’EST PAS DU FLAN

Les habitants de l'est parisien sont gâtés quand il s'agit de café de spécialité. Niché entre deux bouis-bouis...

Fermer