Pourquoi le marché français du frozen yogurt est-il gelé ?

12

Toutes les tendances qui nous viennent des États-Unis ne sont pas toujours un franc succès en France. Certes, les burgers, les bagels et les food trucks font un tabac ces derniers temps mais quid du frozen yogurt ? Outre-Atlantique on se passionne pour le yaourt glacé depuis quelques années déjà et les vendeurs font le plein.

frozen-yogurt

© CPR

Le frozen yogurt y est vendu au poids et on se sert soi même avant d’ajouter des toppings. Un concept sympa, non ? C’est surtout très lucratif, l’industrie du frozen yogurt génère ainsi 2 milliards de dollars par an.

Comment expliquer le manque de popularité du Frozen Yogurt en France ?

En France, la mayonnaise ne prend pas : le leader du marché français, llaollao dispose de sept points de vente, un bon début mais loin des mastodontes aux Etats-Unis comme Pinkberry qui en compte cinquante. Il y a bien quelques autres boutiques par-ci par-là en France, mais pas une vraie tendance. Pourtant, les Français consomment plus de 150 pots de yaourt par an en moyenne. Le Monde semble tenir une explication solide : la saisonnalité du produit empêche le marché de décoller.

flavors.225175023_std

© Haiku

Mais pour nous, c’est le yaourt glacé lui même qui pose problème. Aux États-Unis, il est pensé comme un alternative light à la crème glacée, c’est pourquoi la clientèle visée est majoritairement féminine et jeune. Mais en France, la culture du snack « minceur » n’est pas dans les moeurs, c’est un marché de niche presque inexistant. Surtout, le produit reste très fade à moins qu’on y ajoute une tonne de toppings qui font rapidement monter l’addition. Bref, le marché français du frozen yogurt est sacrément gelé.

Newsletter

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

12 commentaires

  1. j’ai pu déjà goûté les frozen yogurt et aussi ils ne sont pas très bons !! ça reste très fade ! Alors que la glace au yaourt 0% d’Amorino a un vrai succès …. C’est donc peut être une question de qualité …

    • Jamais goûté la 0% au yaourt de chez Amorino, je fini toujours par craquer devant le comptoir et je commande des parfums bien riches et crémeux !

  2. Très intéressant, ça fait 25 ans que je me pose cette question.
    Le concept américain à personnaliser est d’autant plus ludique.
    Il y a sans doute une différence dans les habitudes de consommation, peut être la consommation Française est-elle plus saisonnière que l’Américaine ?

    • Depuis 25 ans ?! Ne nous fait pas croire que le jeune bambin que tu étais à cette époque se passionnait déjà pour la question ;). L’argument de la saisonnalité du produit tient la route. Mais je pense qu’il y aussi un problème de demande plus généralement et que les français ne verront jamais l’intérêt diététique du frozen yogurt contrairement aux américains…

      • J’ai imaginé que le jour où le premier (avec un concept) arriverait à Paris, il y en aurait toute une flopée.. Le marché n’est peut être pas près mais tout ça se markete 😉
        Oui l’aspect diététique est un élément de poids

  3. D’ailleurs, le pionnier à succès à Paris a fermé. Mais d’autres ouvrent et petit à petit l’oiseau fait son nid.
    En effet, je pense que la mentalité française qui associe gourmandise avec excès (Pantagruel) freine son expansion. Le frozen avec peu de sucre ou sans sucre et sans gras, ça fait diet. De plus, les français mangent des produits glacé uniquement en hiver, ce qui n’est pas le cas partout.
    Et pourtant, le yaourt glacé ou le frozen, c’est la même chose! Et les toppings, c’est plutôt gourmand.

    Encore une fois, tout dépend du mode de fabrication: artisanal ou industriel. Trop de gens se fie à leur gout pour déterminer l’intérêt ou la valeur d’un produit mais il faut savoir regarder les ingrédients et les procédés de fabrication et remettre en question son gout.
    Il y a 2 types de frozen, ceux fabriqués à partir de poudres et ceux issus de vrais yaourts au lait frais; les toppings en sachet et les frais. Point barre.

    • Je me demande tout de même s’ il y a réellement qui vendent du frozen yogurt issu de vrais yaourts. J’avais l’impression que Danone avait le monopole et revendait la préparation aux boutiques. Plus d’infos sur des vendeurs de « vrai » frozen yogurt? En tout cas, merci du commentaire avisé les Tasters !

  4. kameltho on

    T’as du bien bosser pour faire un paplard comme ca Alice, llaollao a deja 7 ou 8 emplacements en France, ItMylk nest donc pas du tout le leader du marché français…

    • Désolée, je l’ignorais. Je dois avoir une vision trop parisiano-centrée du marché ! Merci pour l’info en tout cas et bon weekend !

  5. Les frozens à l’américaine sont « diet » et chimiques mais pas tous les autres! Ainsi Alain Chartier, champion du monde des glaciers et MOF, excusé du peu, fabrique des frozens à partir de lait de vache breton et de fraise de Plougastel! Je les ai goûté à maintes reprises et c’est très gourmand. La version chocolat est dingue, mais encore une fois pour les palais avertis: ceux qui aiment les chocolats sucrés et gras n’y trouveront pas leur compte.
    It Mylk se vante d’utiliser du lait de la ferme de Viltain. Par ailleurs, on peut aussi les prendre en yaourt simple (non frozen) mais il est vrai que la plupart utilisent des poudres qui ont toutefois différentes qualités (bio ou pas, 0% ou pas, etc…)
    Cupyou à Rennes déclare aussi utiliser des yaourts fermiers et l’entreprise a pas mal de succès…auprès des filles! Souvent l’unique clientèle en salle. Pourtant, avec les masses de toppings rajoutées, je doute que cela reste hypo calorique.

  6. Testez Valalla, à Grasse on

    Allez goûtez à Grasse, chez Valalla leur yaourt. Un régal ! Léger, gourmand. A déguster nature ou avec les fruits frais proposés. Bien sûr, des tas de toppings gourmands à choisirr. Il en faut pour tous les goûts.
    En self service donc poids et prix gérés

Leave A Reply

Lire plus :
le top du grumeau
NOTRE TOP 3 DU MOIS | FÉVRIER 2015

Chaque mois le Grumeau fait le bilan et vous propose ses trois restaurants favoris. Du sucré, du salé mais...

alt="Noodies New York"
Noodies | Hell’s Kitchen, NYC

Noodies, ce minuscule restaurant thaï au cœur de Hell's Kitchen fait le plein tous les soirs. Le menu...

Fermer