FLOYD’S : ODE À L’AMÉRIQUE CARNASSIÈRE

0

A l’heure où le steak-frites lasse un quelque peu le palais français, l’insurgence des carnivores en mal d’Amérique révolutionne la scène carnassière parisienne. 2014 fût l’année des nouveaux spots où s’embrasent les plus belles bêtes dans des fours aux prix à cinq chiffres. Floyd’s s’inscrit-il dans une mode carnée ou fait-il un effet boeuf ?

floyds restaurant viande

ON THE ROAD DES AMÉRIQUES

Rue d’Enghien, entre deux cantines turques, Floyd’s se la joue clandestino inversé. Bar à bourbon aux premiers abords, l’ambiance y est sombre, un match de football US se joue à l’écran et quelques grands gaillards s’enfilent des bières sous un trophée de chasse. Nous sommes perdus au milieu du désert texan, quand enfin un serveur nous réveille de ce doux malaise pour nous conduire au Nouveau Mexique.

floyds restaurant viande

Se cache alors une belle salle lumineuse avec vue imprenable sur les cuisines, où règne en maître un four tout droit débarqué des Amériques. Murs bruts, tables marbrées aux teintes dorées, cactus et autres plantations, nous sommes à Palm Springs en plein Coachella non sans faire un détour par le South américain.

LE GRAND CRU DE LA FUMAISON

Installés dans un recoin isolé, une coupe de champagne à la main ravissant par son bas prix (10€), on se délecte à la lecture du menu : Kansas city ribs et mac & cheese, côte de boeuf, cuisse de lapin sur gaufre, aligot frit. La bavette ? Rarement la simplicité n’aura procuré autant de plaisir : une viande à la cuisson sans défauts, qui hurle sa fumaison et nous prend par les sentiments. La salsa d’ananas mène le sucré-salé haut la main en apportant jutositée et fraîcheur croquante. Les légumes de saison rappellent l’art du bbq et ces croquettes de riz intriguent par l’absence de grain, remplacé par un appareil chewy très comfort-food.

floyds restaurant viandefloyds restaurant viande

Lorsqu’on vient profiter de la fabuleuse formule à 19€ au déj, c’est le grâal de la braise ! Cette poitrine de cochon, qui n’est pas sans rappeler celle du Coretta, laisse un souvenir marquant : une peau craquelant sous la dent, une chair s’effeuillant telle du coton, et des pickles, travaillés en différentes saumures, poussant ainsi la dégustation sur de divins aiguës. La tartine boeuf et brie est la junk food incarnée, qui, escortée d’un raisin grillé joue les déculpabilisantes.

floyds restaurant viandefloyds restaurant viande

UN BON COUP ?

Oh que oui. Rarement l’Amérique aura un si bon goût de reviens-y. Viandes façonnées divinement, accompagnements originaux et puissamment goûteux, ambiance road trip dans les Amériques sans sombrer dans le désert du Nevada. La simplicité made in USA a trouvé son lieu de gloire.

L’addition : 19€ le menu midi, 18€-22€ les plats le soir, 10€ coupe de champagne.

________________________
FLOYD’S
11 rue d’Enghien
75010 Paris
+33 1 44 79 05 52
Quartier : Château d’Eau/Bonne Nouvelle/Strasbourg Saint-Denis
7.3 courez-y

La viande, ambiance barbecue/fumaison/brut de décoffrage, a trouvé son eldorado : Floyd's, en plein coeur du 10ème arrondissement. Les carnassiers y trouveront leur compte grâce à des assiettes bien troussées et des assaisonnements toujours au cordeau. Côté prix, le Floyd's reste sage… De quoi se permettre une orgie protéinée sans se ruiner.

  • qualité 7
  • ambiance 7.5
  • prix 7.5

About Author

Leave A Reply

Lire plus :
pork buns new york
DIECI : QUAND LE JAPON FAIT UN BÉBÉ À L’ITALIE

Parfois, au détour d'une rue et d'un coup de fourchette, vous tombez sur un ovni culinaire. Cette fois...

Le burger petit prix qui voit grand, c’est Big Fernand

Big Fernand, c'est la France qui rencontre l'Amérique. Une interprétation bien franchouillarde du burger, avec une vraie originalité...

Fermer