FAMILY LI, UN CHINOIS QUI LAISSE PANTOIS

4

Le Chinois gastro ne fait pas bonne fortune à Paris. Il y a bien quelques restaurants de palaces comme le Lily ou le Shang Palace, mais qui trouve encore du plaisir à balancer un demi-smic dans un repas ? Family Li a ouvert discrètement il y a quelques mois au coeur des beaux quartiers, espérant sans doute attirer une clientèle de choix à l’heure du midi. Loupé, il n’y a pas grand monde le jour de notre visite. Les absents ont (toujours) tort, la dynastie Li vaut le détour.

li

LA FAMILLE LI, UNE DYNASTIE DE CORDONS BLEUS

Au premier abord, l’appellation sonne folklo mais quand on creuse, on découvre que le clan Li est bien présent derrière les manettes. Une fois n’est pas coutume, je vous astreins à une délicieuse parenthèse d’histoire chinoise. La famille Li fait ses débuts aux fourneaux à la cour de l’impératrice sous l’ère Quing. Quand Li Shungli prend sa retraite, le vieux sage a la bonne idée de noter ses recettes. Un siècle et des poussières plus tard, c’est Ivan qui reprend l’affaire familiale, et le gaillard a le sens des affaires. Qu’en est-il de la cuisine ?

UNE CUISINE CHINOISE DE HAUTE VOLÉE

Les huit entrées donnent le ton. Les portions sont réduites mais la famille Li fait le pari de nous donner un aperçu d’une cuisine chinoise ultra sophistiquée, comme vous ne l’avez jamais vue — on est plus habitués à la générosité des cantines du 13ème. On commence tout en fraîcheur avec l’écrasé de petits pois aux Saint-Jacques à la texture parfaitement foisonnée. La poitrine de porc au jasmin est un tour de force tant le contraste entre la viande fumée et les notes florales du jasmin est une franche réussite.

li4li10li7

On enchaîne avec un bouillon de nostoc aux boulettes de crevettes. Le nostoc, ou Fat Choy, est une algue chinoise d’une rare délicatesse. Dommage que les boulettes de crevettes soient plus en retrait. Puis, on reste scotché par le boeuf à la coriandre. La viande est fondante et la sauce à la coriandre, piment et autres épices est riche en parfums. Le travers de porc de l’impératrice était tout aussi tendre en bouche, j’aurais pu en reprendre dix comme lui.
Côté plats, l’émincé de poulet frit est d’une étonnante légèreté, c’est joliment réalisé mais le plat manque néanmoins de peps. La dorade au soja est frite elle aussi, simplement agrémentée d’un filet de sauce soja et de coriandre. Difficile de rester de marbre devant la délicatesse de la friture et la cuisson du poisson. Dans un genre assez différent, le poulet et riz sauté est moins sophistiqué mais la viande s’agrémente parfaitement de l’inspirante marinade, et pour une fois, le riz sauté ne se la joue pas trop gras.

li1li5li8

Le Grumeau s’arrête souvent après les plats dans les restaurants chinois. Terminé bonsoir, fermez le rideaux. Chez Family Li, on retrouve goût aux desserts. Le fromage blanc au muscadet cache bien son jeu, c’est délicat avec une texture qui rappelle la panna cotta. Le délice de l’impératrice, aux oeufs et à la fécule de pommes de terre fait moins dans la dentelle. Heureusement, la portion est réduite, c’est typiquement le genre de douceur dont on se lasse rapidement.

li2

Le cadre ? Sobre et feutré, dans les tons crème et chocolat. C’est sûr que ça change du traiteur au coin de la rue mais nous n’aurions pas été contre quelque chose de moins convenu.

UN BON COUP ?

Un menu à 68€ le midi ? D’accord, ce n’est pas donné mais au vu de la performance (étoilable) du chef, on ne s’en sort pas mal du tout. Il n’y a pas grand chose à reprocher à la smala Li.

L’addition : menus 48€-138€.

____________________________
FAMILY LI
184, Rue du Faubourg Saint Honoré
75008 Paris
Quartiers : Miromesnil/Monceau/Etoile/Saint-Philippe-du-Roule
7.2 Allez-y

Family Li est un idéal pour ceux qui veulent goûter à une cuisine chinoise qui sorte de l'ordinaire, moins populaire et plus raffinée. Les petites portions proposées sont idéales pour s'initier aux saveurs de cette cuisine. Et les prix ? Plutôt doux, surtout à l'heure du déjeuner.

    About Author

    4 commentaires

    1. micheline on

      Courez-y !
      Les tables chinoises « gastro » sont rares et souvent inaccessibles.
      Family Li est un bon compromis
      Le décor est un peu froid mais en harmonie avec les assiettes

    Leave A Reply

    Lire plus :
    LA CONFITURE Ô JARDIN SUCRÉ, Ô COMBIEN ADDICTIVE | LOTS À GAGNER

    Marie Petit a tout d'une magicienne. Dans son antre de Besançon, elle concocte des potions bien à elles...

    Le sandwich pastrami Freddie’s Deli (mais pas que)

    Chose promise chose due, après avoir dégusté de nos blanches mains les sandwichs du Frenchie To Go, après...

    Fermer