Entre deux rives | Paris 02

1

alt="Entre deux Rives Paris"Service réservé, baguettes en bois et effluves de sauce nuoc-mâm, Entre deux Rives a tout de la gargote vietnamienne. Pourtant, à y regarder de plus près, on est bien loin des clichés trop de fois rencontrés dans les petites adresses viet. Le décor a été pensé avec soin – ça reste sobre, on n’est pas au Shangri La non plus – et surtout la cuisine qu’on y sert est renversante, simple mais renversante. Après le fiasco du chocolat Marou, le Vietnam revient donc en force et dans toute sa gourmandise sur Le Grumeau. Il paraît que la salle de restaurant, grande comme deux grains de riz, est archi-bondée le midi (la faute à des menus à prix tout doux). Coup de bol pour nous, on y est allés le soir. Et là c’est franchement calme.

En entrée, les saucisses de porc vietnamiennes, pas trop grasses et surtout bien caramélisées, font le bonheur de mon compère. Pas bridé pour un sou, il ne connaissait pas cette exquise charcuterie, coupée en lamelle, revenue à la pôele et servie avec un riz gluant de bonne facture.
Je commence pour ma part avec les traditionnels banh cuon – ignorants lecteurs il s’agit de raviolis vietnamiens à base de pâte de riz et fourrés à la viande de porc ou aux crevettes, de champignons noirs et d’oignons. La pâte est pleine de fraîcheur, presque duveteuse, et la garniture aromatique.

Entre deux Rives restaurant

restaurant vietnamien opéra paris

Mon acolyte opte ensuite pour le plat du jour : une omelette au crabe merveilleusement dorée. Ce plat est définitivement plus spicy que les précédents. Ca donne un ensemble à la fois tonique et iodé.
Je poursuis sur la gamme des classiques et me régale d’une soupe pho, LA soupe vietnamienne aux vermicelles et au boeuf, généreusement parsemée de coriandre. Le bouillon est concentré comme j’aime et pas de tâches d’huile à l’horizon. La viande est tendre, à peine rosée. Je me pourlèche les babines et asperge mes voisins car ce n’est pas si facile de s’attaquer à une soupe de nouille avec des baguettes.

entre deux rives paris

restaurant pho opéra

La cuisine vietnamienne est à (re)découvrir absolument et rien de mieux que l’Entre deux Rives pour vous initier ou la retrouver. Le Grumeau adore ce lieu sans fioritures, qui offre une cuisine sincère sans ruiner ses clients.
alt="Entre Deux Rives"Bref un bon plan à ne pas rater dans le quartier Opéra, notamment pour les plus flemmards d’entre nous qui ont peur de se perdre dans le 13ème où la profusion de devantures vietnamiennes est telle qu’il est souvent difficile d’y distinguer le bon grain de l’ivraie.
Retrouvez les horaires et les menus de l’Entre deux Rives en cliquant ici.

Prix : 8€-20€

ENTRE DEUX RIVES
1 rue de Hanovre
75002 Paris
01 42 66 15 11
Quartier : Opéra/Bourse/Richelieu-Drouot

Newsletter

7.3 COUREZ-Y
  • QUALITÉ 7
  • AMBIANCE 7
  • PRIX 8

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

Un commentaire

  1. Micheline on

    J’ai suivi votre conseil et j’ai adoré cette cuisine, pleine de saveurs, raffinée dans un cadre sobre et impeccable.

    Encore une bonne adresse à retenir d’urgence

Leave A Reply

Lire plus :
Banh Mi Zon | East Village, NYC

Après une mauvaise expérience en matière de banh mi, on a décidé de donner une seconde chance à...

Acide Macaron, Jonathan Blot donne du piquant aux macarons

Par pitié, vous les amoureux du macarons, oubliez Ladurée et Pierre Hermé un instant, juste le temps qu'on...

Fermer