Les délices du Daily Syrien : très bons falafels et taboulés à Paris

9

daily3Entre ses marchands gouailleurs et ses échoppes colorées, le populaire Faubourg Saint-Denis donne envie de voyage. Aujourd’hui cap sur le Daily Syrien dont les effluves d’épices et de houmous gagnent le pavé parisien. Cette micro-enclave orientale du 10ème arrondissement propose ce qu’il y a de mieux en matière de falafel et de taboulé à Paris.

Taboulé ultra-frais et falafel executé à la perfection, que demander de plus ?

La formule entrée-sandwich-boisson est à moins de 10€, à ce prix là on est franchement dans le low cost du voyage culinaire.

daily syrien taboulé

Et pourtant le service est trois étoiles. On commence avec le taboulé qui une merveille de fraîcheur et de vivacité ; en vrac, du persil plat ciselé, de la menthe et de la tomate copieusement arrosés de citron.
Nous optons pour le sandwich falafel — non, ne bavez pas devant votre écran et lisez bien ce qui suit — composé d’une belle galette renfermant de riches falafels frits minute, du houmous, de la tomate, de la salade, du sésame et des aubergines. L’ensemble est bien assaisonné, avec ce qu’il faut de chlorophylle pour alléger la générosité des pois chiches.
ALTERNATIVE ? Vous connaissez le souvlaki ? C’est le cousin grec du falafel et celui de Filakia vaut sacrément le détour.

falafel daily syrien paris

Prix : formule à moins de 10€.

• DAILY SYRIEN •
55, rue du Faubourg Saint-Denis
75010 Paris
Quartier : Château d’Eau/Strasbourg Saint-Denis/Bonne Nouvelle/Grands Boulevards

Newsletter

7.2 ALLEZ-Y
  • QUALITÉ 7.5
  • AMBIANCE 6
  • PRIX 8

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

9 commentaires

  1. Micheline on

    Vos photos donnent envie.
    Par méconnaissance, je ne serais pas allée dans ce genre de bouiboui.
    Merci de me donner un peu d’ouverture d’appétit.

  2. La fraîcheur des produits est pour beaucoup dans le succès de cette adresse. On est loin du boui boui. C’est bien tenu et des travaux ont été réalisé l’année dernière.
    Autre particularité, les journaux puisqu’ils font aussi point presse.
    Le service est adorable et il y a la possibilité de manger sur place.
    Perso, j’ai trouvé le falaf’ un poil sec mais il y a 2 versions. J’ai préféré les accompagnements sur l’étagère aussi beau que bon. A noter, ils ont une autre adresse tout près.

  3. J’adore cette rue mais difficile d’y craquer pour un kebab à l’aveugle. Merci du tuyau, si c’est comparable à Filakia, qualité et prix, c’est donc high level. Je découvre l’adresse, j’ai comme une urgence, le taboulé qu’il pratique est caractérisque de la vraie cuisine de cette région.

Leave A Reply

Lire plus :
floyds restaurant viande
FLOYD’S : ODE À L’AMÉRIQUE CARNASSIÈRE

A l’heure où le steak-frites lasse un quelque peu le palais français, l’insurgence des carnivores en mal d’Amérique...

IDA : ENCORE MIEUX QUE CHEZ LA MAMMA

De sa Calabre natale, le rital Denny Imbroisi aurait-il gardé le goût de l'altitude ? Le chef multiplie...

Fermer