Crom’exquis | Paris 08

2

Quand on s’appelle Meneau et qu’on fait de la cuisine, c’est un peu comme lorsqu’on s’appelle Sarkozy et qu’on veut faire de la politique. Recevoir en cadeau un superbe restaurant dans le 8ème arrondissement, le Crom’Exquis, et les petits secrets de cuisine d’un père trois étoiles Michelin, voilà le chance et le défi de Pierre Meneau, 26 ans. Le challenge est d’autant plus musclé que la carte se renouvelle chaque semaine. Le fils est à la hauteur des attentes et exécute des plats diablement précis, dans la droite lignée de Marc Meneau. Et en salle, c’est sa compagne qui officie.

alt="cromexquis pierre meneau"

Comment ne pas débuter le repas par la spécialité des Meneau, le cromesquis ? Nous commandons ceux à l’huître et ceux au foie gras.
Il s’agit de petites croquettes panées au cœur étonnamment liquide et concentré en saveurs, une jolie surprise qui pourrait s’avérer écœurante si vous étiez tentés d’en abuser. On adore le croustillant de la panure qui contraste joliment avec la préparation bien aromatique.

alt="Crom'Exquis Cromesquis"

J’opte ensuite pour un œuf mollet et ses légumes verts, croutons et bellota. Le blanc est encore frémissant, tandis que le jaune envahit délicatement l’assiette, réchauffant à merveilles les légumes. Du croquant et du doux juste réveillés par le fumé du jambon : cette entrée est une grande réussite.
En face la coquille saint-jacques est chatouillée par un jus au foie gras et ravit les papilles de mon complice.

alt="Crom'Exquis Oeuf Poché"

alt="Crom'Exquis Saint Jacques"

Le bar poché dans un bouillon au safran, accompagné de fenouil, est un peu en-deçà de l’entrée, mais n’en demeure pas moins un plat bien maîtrisé. La cuisson du poisson est parfaite, on regrette simplement l’abondance de bouillon et le caractère un peu sommaire d’un fenouil peu travaillé.
L’accompagnement de mon voisin est plus appétissant, un risotto gourmand, qui côtoie une volaille à l’estragon et au homard. L’association est osée, réussie, bien qu’un jus plus parfumé aurait pu donner au plat toute sa dimension.

alt="Crom'Exquis Bar"

alt="Crom'exquis Homard"

Le repas se termine sur une profiterole caramel beurre salé. Ce n’est visiblement pas la pâtisserie qui fera la renommée de l’établissement. Malgré l’onctuosité de la glace vanille, la pâte à chou, bien trop sèche, plombe un peu nos estomacs.

alt="Crom'Exquis Dessert"
Le Crom’Exquis et un établissement plus qu’honnête et je suis admirative de la maîtrise dont fait preuve Pierre Meneau sur les entrées et les cuissons. Au Grumeau on a vraiment eu un coup de coeur pour ce jeune chef qui travaille avec virtuosité de beaux produits et qui n’a pas déçu sur toute la partie salée du dîner. Le service est attentif malgré quelques hésitations et le décor néo-bistrot, très actuel, fait souffler un coup de jeune sur le quartier Saint-Augustin.
Pour retrouver les menus, les heures d’ouverture, pour réserver une table au Crom’Exquis, cliquez ici.

Prix : 20€-50€

CROM’EXQUIS
22 rue d’Astorg
75008 Paris
+33 (0)1 42 65 10 74
Quartier : Saint-Augustin/Saint-Honoré/Miromesnil

Newsletter

6.7 ALLEZ-Y
  • QUALITÉ 7.5
  • AMBIANCE 6.5
  • PRIX 6

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

2 commentaires

  1. Micheline on

    Je suis bien d’accord avec vous.
    J’ai heureusement un avantage, c’est que bien souvent je zappe le dessert, donc ici, je suis restée sur une bonne note.
    Les saveurs et la présentation sont particulièrement soignées : beaucoup de maturité pour ce jeune chef.

Leave A Reply

Lire plus :
cuisses poulet jean georges
Jean-Georges à New York, on cherche encore les (trois) étoiles

Jean-Georges Vongerichten est aux Etats-Unis ce qu'Alain Ducasse est à la France. Un très grand cuisinier d'abord, un entrepreneur qui...

laboratorio del gelato
On aime | Il Laboratorio Del Gelato – Lower East Side, NYC

L'espace porte bien son nom, avant même d'y entrer on confondrait la boutique Il Laboratorio Del Gelato avec...

Fermer