CLOVER : ON EST PASSÉS À CÔTÉ DU TRÈFLE À QUATRE FEUILLES

4

Cela fait quatre mois que Jean-François et Elodie Piège ont inauguré leur adresse germanopratine, Clover. Clover, comme le trèfle qui porte bonheur au chef depuis le début de sa carrière. Trèfle ou pas, une bonne fée s’est en effet penchée sur le berceau de cet as des fourneaux ; deux étoiles Michelin, des établissements qui roulent, une critique dithyrambique et une prochaine ouverture rive droite il paraît.

clover restaurant menu dejeuner

Le couple Piège a souhaité gagner en hipsterisation. Je m’explique. Non Jean-François ne s’est pas laissé pousser la barbe et Madame n’arbore pas encore de tatouages. Mais Clover a ce je-ne-sais-quoi des néo-bistrots qui fleurissent dans l’Est parisien. Du mobilier en bois brut, des objets chinés, une salle grande comme un mouchoir de poche où l’on a l’impression de partager son assiette avec son voisin tant les tables son collées et surtout des serveuses en chemises à carreaux. Bah oui parce qu’on sait être cool. Même dans le 75007.

JEAN-FRANÇOIS PIÈGE AURAIT-IL ÉGARÉ SON TRÈFLE PORTE-BONHEUR ?

Ainsi tout semble avoir été bien pensé — un vrai coup de coeur pour la céramique d’ailleurs, cette vaisselle signée Jars est vraiment dingue. Pourtant quelque chose coince, comme si Jean-François Piège n’était pas à l’aise dans ce registre du néo-bistrot. Malgré de jolies envolées, le bon élève manque souvent la générosité et finalement l’essentiel, l’émotion. Mais à 28€ le menu, difficile de le blâmer.

clover restaurant menu dejeuner

Aussi plane une légère déception, alors que le doublement étoilé restaurant Jean-François Piège nous avaient subjugué et que son bistrot Thoumieux faisait le job. Retour sur mon déjeuner avec la délicieuse Cécile du blog Food Investigatrice.

MAIS UN MENU À 28€ HONORABLE

La formule déjeuner qui s’affiche à 28€ est des plus sages, un souci d’accessibilité à saluer. On démarre avec les croûtes de quinoa à tremper sans honte dans une purée d’aubergines au saté et au sésame noir. L’ensemble est harmonieux, concentré en saveurs et surtout ludique. On y va avec les doigts et l’assiette est déjà vide avant qu’on ait le temps de s’en apercevoir.

clover restaurant menu dejeuner

Le bouillon de poule se marie élégamment au topinambour. La texture s’approche de celle d’un velouté, rond et bien crémé. Les copeaux de truffe apportent une longueur gustative intéressante et le topinambour croustillant une texture appréciable. C’est intelligent et assez équilibré, mais pourquoi ne pas oser des saveurs plus marquées. Les ris de veau sont cuits à la perfection, avec un contraste attendu entre croustillance et moelleux. Rien à redire sur les spaghettis maison. En revanche ça coince du côté d’un assaisonnement trop salé à mon goût, et l’olive noire corsète encore davantage le jeu.

clover restaurant menu dejeuner

clover menu dejeuner piege

Dessert osé : ici la courge butternut est servie sucrée, rôtie au four puis escortée de vanille et de rhum. La texture filandreuse et pâteuse déçoit malgré une belle association avec l’alcool. La glace à la flouve odorante, un parfum proche du foin, calme les ardeurs du butternut et dévoile de subtiles notes étonnamment vanillées. Pas mal, mais j’ai encore faim. Aussi, mes yeux pétillent quand débarque le cookie de Philip, ces quelques grammes de pur plaisir yankee tout droit sortis de la pâtisserie Gâteau Thoumieux.

clover restaurant menu dejeuner

clover restaurant menu dejeuner

UN BON COUP ?

On attendait plus — trop peut-être — du génial Jean-François Piège. Revenons au Clover dans quelques mois, pas de doute que le grand chef aura trouvé une petite musique pour son Clover et la quatrième feuille qui manque encore à son trèfle.

L’addition : menus 28€ et 42€ le midi ; 58€ et 73€ le soir. 

_______________________
CLOVER
5 Rue Perronet
75007 Paris
01.47.05.79.79
Quartier : Saint-Germain-des-Prés/Rue du Bac/Saint-Sulpice

6.7 POURQUOI PAS

Clover de Jean-François et Elodie Piège a des arguments pour séduire : une déco en plein dans l'air du temps, une sage formule déjeuner à 28€ et bien sûr le talent d'un chef deux étoiles. Pourtant la mayonnaise n'a pas pris lors de notre déjeuner. Le menu manque de générosité et d'évidence.

  • QUALITÉ 6
  • AMBIANCE 7
  • PRIX 7

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

4 commentaires

    • Oui ! Au moins, il faut reconnaître qu’il n’est pas tombé dans la facilité comme Fréchon ou Alléno qui n’ont pas pris de risques pour leurs restos plus « accessibles » Lazare et Terroir Parisien : pas mauvais mais très classique et sans âme. J.F Piège lui fait l’effort de rendre sa cuisine accessible sans se dévoyer. Ca ne marche pas toujours chez Clover mais il va finir par y arriver, c’est sûr…

Leave A Reply