Changa | Beyoglu, Istanbul

2

alt="Changa Istanbul Beyoglu"Le Changa, un nom à retenir pour ceux d’entre vous qui passeront par Istanbul. Perdu dans une étroite ruelle du Beyoglu (le quartier en vogue stanbouliote), l’adresse mérite les éloges. Rien à redire sur l’accueil chaleureux ni sur le service, percutant sans être étouffant. Le pain, à mi-chemin entre le bagel et la baguette, a une texture à la fois croustillante et briochée qui n’est pas pour nous déplaire, et on adore le mystérieux accompagnement, dont on ne distingue que l’huile d’olive.

On commence par quelques encornets grillés à la perfection et leur aïoli au citron. L’ensemble est frais et succulent, on regrette seulement que la saveur d’ail soit trop en retrait. Le chef joue avec les gouts et les textures, à l’image de ces quelques brins d’hijiki, cette étonnante algue d’origine nippone, qui sont délicatement posés sur les encornets.

alt="Changa Bread"

alt="Changa Encornets"

Comparer le kadaïf  de poulet à un millefeuille de volaille est sans doute la meilleure façon de présenter mon plat car le kadaïf est une pâtisserie traditionnelle turque à base de cheveux d’ange, de pistaches et d’amandes. C’est intrigant et audacieux mais plutôt réussi finalement. Le poulet est fondant, les effluves de thym chatouillent délicatement les papilles et le feuilleté enveloppe parfaitement l’ensemble. Mais trêve de contemplation béate car les feuilles de kadaïf absorbent vite la sauce et ramollissent ce plat divin.

alt="Changa Chicken"
Comme à son habitude, mon fidèle auxiliaire boude toute viande et préfère offrir son délicat palais à un filet de mérou, cet affreux poisson merveilleusement bien cuisiné ce soir là. Sa chair est dense, parfumée, délicate. Il est agrémenté d’une sauce à la menthe qui a le mérite de ne pas trop neutraliser les saveurs du mérou et surmonté d’une poignée de navets juste râpés qui donnent une certaine fraîcheur à l’ensemble.

alt="Changa Fish"

Le dessert se révèle merveilleusement fantasque, alors qu’il était si sage sur le papier — poached pears and sugar floss. Le sugar floss se révèle être de la barbe à papa et donne un air terriblement régressif et planant à notre dessert. Le duveteux de la barbe à papa se marie bien à la poire juste pochée. Etonnamment, ce n’est pas trop sucré et les saveurs de la poire sont préservées.

alt="Changa Dessert Sugar Floss"

On tire donc notre révérence au chef et on pourrait presque joindre le geste à la parole car nous avons une vue plongeante sur les cuisines grâce à un astucieux plancher de verre. Le Changa est probablement le meilleur restaurant d’Istanbul, il faut dire que notre passage au réputé Mikla a été très décevant. Pour plus d’informations sur les horaires, le menu ou pour réserver une table au Changa, cliquez ici.

Le Changa fait partie de notre guide des meilleures adresses à Istanbul

CHANGA
Siraselviler Cad. No. 47
Taksim, Istanbul, Turquie
251 7064

Newsletter

7.8 COUREZ-Y
  • QUALITÉ 7.5
  • AMBIANCE 8
  • PRIX 8

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Merci pour cette présentation, qui met l’eau a la bouche !
    Par contre, leur site internet est assez pauvre en contenu, une idée du prix que ca reprensente un repas chez eux ?

    Merci
    Marc

    • legrumeau on

      Sans alcool, il faut compter autour de 80 euros par personne.
      Merci pour votre commentaire !

Leave A Reply

Lire plus :
Photo a la une city guide paris
City Guide | Paris

Vous en avez longtemps rêvé et Le Grumeau l'a fait : retrouver en un clic toutes les adresses...

tam coc garden
En visite à la Baie d’Halong terrestre ? Séjournez à l’hôtel Tam Coc Garden

Nous avons longuement hésité lors de notre voyage au Vietnam : Baie d'Halong terrestre ou pas ? Nous...

Fermer