UN TEA TIME AU MEURICE, QUEL DIVIN CAPRICE

4

Du haut de ses vingt-neuf ans, Cédric Grolet est un pur sang. Le jeune (déjà) chef pâtissier du Meurice a fait tout très vite et peut se targuer d’un parcours sans faute ; entre autres une solide expérience chez Fauchon aux côtés de Christophe Adam avant d’atteindre les sommets culinaires de la rue de Rivoli. Que vaut le tea time qu’il contocte au Dali, l’une des tables des tables du Meurice ? On vous dit tout ici.

cedric grolet meurice

Classicisme dépoussiéré et fondamentaux du tea time

Depuis notre dernier passage — pour le moins mouvementé, pour ne pas dire moucheté — le palace a retrouvé ses ors ; les préparations défilent avec la régularité esthétique et gustative d’un papier à musique. Les finger sandwichs de la formule tea time Dali sont efficaces et ravissent très certainement la clientèle internationale habituée aux halls marbrés. En vrac, du fois gras, du saumon fumé et du boeuf ; on est loin du modeste sandwich au concombre.
Les scones ont eux aussi pris quelques libertés vis-à-vis de la perfide Albion, mais la version classique tient la route avec succès, flanquée d’une cloated cream dopée à la gourmandise. Et quand vient le scone fourré à la confiture de fruits rouges, retenez votre souffle. Dieu que c’est bon : rond, généreux, acidulé et profondément pousse au crime.

tea time meurice

Les pâtisseries de Cédric Grolet,  niveau cinq étoiles

La tartelette à la poire est d’un parfum abyssal. Et le visuel ? Sacrément engageant, n’est-ce pas ? Sous la coque légèrement rigide, les parfums et la crème s’évanouissent comme un nuage. Délicate aussi, la tarte au citron meringuée, qui aurait pu pousser vers davantage d’acidité. En revanche, le biscuit à la pistache et l’éclair au marron jouent davantage les seconds rôles. Mais après tout il faut bien des seconds rôles pour accoucher d’un chef-d’oeuvre.

meurice tea time

Si je ne devais en retenir qu’un seul, ce serait lui. Excessif, démesuré dans sa gourmandise, sans jamais frôler l’overdose de sucre, le saint-honoré au miel de Cédric Grolet est bien la merveille de ce tea time. Pâte à chou au cordeau, crème vanillé enrobante et surtout ce caramel au miel carrément dévastateur. Inventivité, finesse, élégance. Cette pâtisserie est un raz-de-marée à elle toute seule.

cedric grolet saint honoré

On recommandera le tea time du Meurice aux bec sucrés les plus exigeants et à ceux qui n’ont pas peur d’y laisser quelques billets. Cédric Grolet fait clairement ce qu’il y a de mieux en la matière, dans le peloton de tête avec Yann Couvreur au Prince de Galles, Stéphane Tranchet au Burgundy ou encore François Perret au Shangri-La.
Un dernier conseil, n’oubliez pas de réserver votre tea time au Dali si vous comptez y aller le weekend.

L’addition : 46€ le tea time Dali ; 16€ la pâtisserie individuelle.

LE DALI | LE MEURICE •
228 Rue de Rivoli
75001 Paris – 01 44 58 10 10
Quartier: Concorde/Saint-Honoré/Louvre

7.0 Convaincant

Un tea time de palace c'est tout un programme. Celui du Dali, au Meurice, ne déroge pas à la règle. Aux commandes, Cédric Grolet assume une pâtisserie inventive et très goûteuse. Le chef pâtissier a bien digéré les classiques et les revisite intelligemment pour des créations hors du commun. Son saint-honoré au miel est un régal. À 16€ tout de même.

  • Qualité 8
  • Ambiance 7
  • Prix 6

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

4 commentaires

    • Il faudra qu’on passe au Péninsula alors, depuis le temps qu’on en parle

      PS : Tu voulais sûrement dire Cédric Grolet, et pas David 😉

  1. Expérience inoubliable tout simplement, une prestation estampillée *****, à la manière d’une célèbre émission hebdomadaire dominicale, je dégainerais sans aucune hésitation possible le 10 sur 10 😉

    • Merci Ibra, c’est vrai qu’il y a peu de tea time aussi réussis à Paris. L’addition décolle rapidement mais ce genre d’expérience ne se reproduit pas tous les jours !

Leave A Reply

Lire plus :
Une pizza à Istanbul ? Direction Miss Pizza

Vouloir manger une pizza à Istanbul c'est comme acheter des tomates au mois de janvier, un non-sens. Je...

Le brunch Holybelly fait beaucoup parler de lui

Avec Holybelly, la rue Lucien Sampaix est vraiment devenue le paradis des hipsters en quête de coffee-shops. Vous...

Fermer