UNE BUVETTE PAS COMME LES AUTRES

4

Buvette Gastrothèque. Avouez que le nom sonne à la fois pompeux et obscur. La première impression est la mauvaise, cette buvette est une adresse hautement recommandable. Direction la rue Henry Monnier, à quelques pas à peine des Affranchis, une de nos adresses favorites de ce quartier.

BUV

On en pince immédiatement pour le lieu aussi chaleureux qu’un châlet en pleine tempête de neige, avec ses murs en briques et le mobilier en bois usé. Le bar-comptoir en marbre vient gentiment rappeler que cette buvette n’a rien à voir avec celles des tournois de pétanque estivaux.

CETTE BUVETTE EST UN OVNI DE LA RESTAURATION À PARIS

Ni vraiment un restaurant, ni vraiment un bar, la Buvette Gastrothèque ne ressemble à rien de ce qu’on a pu voir auparavant à Paris. Certes, les « caves à manger » et les bars à cocktails qui se la jouent gastro comme Hero ne manquent pas, mais Buvette n’est pas sur le même registre.
Buvette est le fruit du pari fou de Jody Williams. Une Américaine doit être sacrément timbrée (ou géniale) pour ouvrir un restaurant français à Paris. Mais Jodi n’en est pas à son premier coup d’essai : la Buvette Gastrothèque parisienne est en réalité la copie conforme de la Buvette de New York ouverte quelques années plus tôt.

buv4buv2

Si la chef est américaine, les références au menu ne sont pas dépaysantes : boudin noir et autres incontournables du Panthéon de la gastronomie française. On évite soigneusement le coq au vin et l’os à moëlle, des plats qui souffriront toujours de la comparaison avec les versions préparées par nos madre.
Plus original, le pesto de noix attire notre attention. La tartine de pain de campagne toastée et généreusement surmontée d’un monticule de pesto aux noix nous a simplement fait chavirer. Le pesto a une jolie consistance souple, la matière grasse n’a pas été oubliée, mais il garde une texture croquante à la faveur des cerneaux de noix concassés. Les betteraves et crème fraîche au raifort ne se défendent pas trop mal non plus. Le raifort n’est pas là pour faire de la figuration, c’est la star de ce plat. Il apporte une touche de peps bienvenue à la crème fraîche, et vient du même coup réveiller des betteraves presque doucereuses. Seule ombre au tableau ? Des prix plutôt sournois au vu des portions assez réduites (6€ le pesto, 8€ les betteraves).

buv1
UN BON COUP ?

Venez tôt pour éviter la faune et vous serez comblés par cette buvette. C’est un spot appréciable pour grignoter avant un dîner plus substantiel ou prendre d’autres verres dans le quartier (au Baton Rouge). Les assiettes sont de belle qualité et l’ambiance est chaleureuse. Dommage que les tables soient un peu trop rapprochées, il ne faut pas avoir peur de la promiscuité, vous êtes prévenus !

L’addition : 5€-10€ les petites portions, cocktails 9€.

__________________________
BUVETTE
28 Rue Henry Monnier
75009 PARIS
+33 1 44 63 41 71
Quartier : Pigalle/Saint-Georges/Martyrs/Anvers
7.0 Courez-y

Buvette est un excellent restaurant à ne pas louper à Paris. Mais ne vous attendez pas à un restaurant au sens classique du terme, c'est le spot idéal pour grignoter un morceau et siroter un verre de vin. Les tartines sont particulièrement réussies. Attention aux prix, ça peut rapidement grimper.

  • qualité 7
  • ambiance 7.5
  • prix 6.5

About Author

4 commentaires

  1. Tiens, pour une fois, je en suis pas trop d’accord avec toi cher Grumeau ;), j’y suis allée cet été car Paris était limité en ouvertures : assez bon croque mais lourdingue et accueil vraiment pas très sympa : bilan, pas envie d’y retourner malgré la proximité…

    • Merci pour ton retour Ariane ! Cette divergence mériterait qu’on y retourne pour vérifier :). Ce n’est définitivement pas un endroit où l’on se verrait dîner, mais pour manger un morceau, c’était parfait. Et les tartines que nous avons prises n’étaient pas lourdingues pour un sou.

  2. micheline on

    Toujours votre quartier de prédilection à l’honneur.
    Promis, nous y ferons un tour

    • C’est vrai qu’on a tendance à centrer nos sorties sur ce quartier, il est grand temps qu’on varie les plaisirs !

Leave A Reply

Lire plus :
ludovic chaussard thoumieux mojito
L’ÉTÉ, VERSION GÂTEAUX THOUMIEUX

Jean-François Piège a abandonné un empire nommé Thoumieux qui règne sans partage sur le 7ème arrondissement (brasserie, restaurant gastronomique deux étoiles et...

Que faire le dimanche à Paris : un brunch Twinkie ?

Dans le quartier des grands boulevards, un de ces dimanches gris d'hiver comme Paris sait si bien en...

Fermer