Les Bonnes Adresses d’Anne Fashauer, pâtissière

1

Du business au paris-brest, c’est ainsi qu’on pourrait résumer le parcours d’Anne Fashauer, ex étudiante en école de commerce désormais pâtissière (Gontran Cherrier, aujourd’hui Yann Brys de la Jeune Rue). Nous avons découvert Anne Fashauer sur Twitter, puis dévoré son fil Facebook, avant d’engloutir son Escale Gourmande. Attention, ses pâtisseries vont vous faire méchamment saliver.

anne fashauer patissiere

Le Grumeau : Quel restaurant est ta cantine ?
Anne Fashauer : Au Petit Thaï, 10 rue du Roi de Sicile. J’adore voyager, mais je n’en ai plus trop le temps pour l’instant. Une seule bouchée de leur succulent Pad Thaï suffit à me transporter au bout du monde. L’accueil y est chaleureux et le lieu très accueillant, je ne m’en lasse pas.

L. G. : Ta dernière découverte ?
A. F. : Sans hésiter l’éclair au caramel imaginé par Cédric Grolet, disponible au Tea Time du Meurice. Une pâte à choux croustillante à souhait, un gout de caramel franc et une crème soyeuse. Au delà de son esthétique irréprochable, ce petit bijou de gourmandise me rappelle des moments heureux de mon enfance. Il se pourrait bien qu’il devienne ma madeleine de Proust, d’ailleurs.

tumblr_n2n42iNhrK1shkmpeo6_1280

Le tea time du Meurice ©Douceurs Parisiennes

L. G. : Où vas-tu pour un dîner en tête à tête ?
A. F. : Chez Neva Cuisine, rue de Berne. Je trouve le lieu intimiste, très élégant sans être pompeux. La cuisine de Beatriz Gonzalez est fraîche et décomplexée, au fil des plats je me laisse bercer et à chaque fois je suis charmée. Et les desserts de Yannick Tranchant bien sûr, valent le coup d’être goutés, ou partagés !

L. G. : Qui inviterais-tu à ton dîner idéal ?
A. F. : Au risque de paraître bien classique : mes parents et mes amis. Mes parents m’ont toujours soutenue et accompagnée dans mes choix, et je tiens à mes quelques amis proches comme à la prunelle de mes yeux. Et puis je dois dire qu’ils sont tous de fins gourmets…

L. G. : Tu n’as plus qu’une journée à vivre, quel serait ton dernier repas ?
A. F. : Je me verrais bien passer la journée chez Emmanuel Renaut, dans son Hotel Restaurant Flocons de Sel. C’est une adresse qu’il me tarde vraiment de découvrir, et j’avoue que l’idée de passer ma dernière journée dans un chalet douillet, autour d’un feu de cheminée et d’un bon repas, est plutôt réconfortante.

Vous aimez cette interview ? Retrouvez les bonnes adresses du journaliste Vincent Glad et celles des blogueurs Jack & Walter.

newsletter fin d'article

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

Un commentaire

  1. Miam! Mais d’ailleurs en parlant de bonnes adresses, les goûters made by Anne Fashauer sont les meilleurs de Paris! Et j’ai hâte de me régaler des douceurs qu’elle va confectionner avec Yann Bris dans la jeune rue!

Leave A Reply