Les Bonnes Adresses d’Anaïs Lerma de Parisianavores

0

anaisAnaïs Lerma, c’est la pétillante jeune femme qui se cache derrière le site Parisianavores. Son credo ? Faire découvrir à ses lecteurs des bonnes tables à moins de 15€. Nous, on adore ce concept qui sort des sentiers battus et Parisianavores nous donne toujours de bonnes idées quand on programme nos virées restos. Merci à Anaïs (ravissante jeune maman, félicitations !) d’avoir répondu avec enthousiasme à notre interrogatoire gourmand.

Le Grumeau : Le plat que tu pourrais manger tous les jours, jusqu’à la fin de ta vie ? Où le trouves-tu ?
Anaïs Lerma : Un bon bo bun, frais et plein de saveurs ! On peut très aisément en trouver de mauvais, mais il y a de plus en plus de bons spots de bo buns dans la capitale. Can Tin (e), dans la gourmande rue du Faubourg-Poissonnière, en propose un très frais et goûteux aux crevettes sauce saté ou poulet citronnelle.

Le G : Tu peux choisir n’importe quel restaurant et y être invitée, où ce serait ?
A. L. : Dégainez la CB, on se rend chez Taillevent. Puisque c’est une invitation, on délaisse la brasserie et on file au restaurant… tant qu’à faire ! Quand je vois des photos de plats sur Instagram, je suis émerveillée. Mais, en même temps je serais presque gênée de mettre un coup de fourchette dedans. Le Menu Saveurs et Découverte a l’air pas mal du tout, non ?

Le G : Ton repaire gourmand anti coup de blues ?
A. L. :  Je ne suis pas très fidèle… La routine, pour moi, c’est le blues assuré justement. Mais, ce sera toujours du sucré ! Le Village, pour sa terrasse ensoleillée, ses chaises colorées et ses gâteaux, véritables petites bombes caloriques. J’aime beaucoup Colorova également, observer les chefs cuisiner grâce à la grande baie vitrée, boire un chocolat chaud et me lever pour choisir en direct ma pâtisserie.

gouter-colorova

© Parisianavores

Le G : Un bar à nous conseiller ?
A. L. :  Euh, j’ai accouché il y a un mois, autant vous dire que je ne suis pas à jour côté nouveaux bars… Mais le Lockwood m’a l’air vraiment top (oui je suis une pauvre suiveuse).

Le G : Le dernier plat que tu as cuisiné chez toi ?
A. L. : C’était assez facile car cela provenait du panier Cookin’theworld (un panier avec 4 recettes et tous les ingrédients pour les réussir). Il s’agissait d’un steak de boeuf avec des frites de patates douce et une sauce crème fraîche-ail-coriandre. Et bien si les multiples enseignes à burgers pouvaient nous faire des frites de patates douces, ça leur ferait enfin un mini axe de différenciation et c’est tellement meilleur !

Le G : Ta toute dernière découverte gourmande ?
A. L. : Le Grilled Cheese, un plat streetfood présent outre-Atlantique et qui a débarqué le mois dernier à Paris près de Bastille. Sur le papier, ça casse pas trois pattes à un canard, un croque monsieur cuit à la poêle. Mais les recettes de The Grilled Cheese Factory sont intéressantes, les produits sont frais et le sandwich sait rassasier tous les appétits ! Mention au très #foodporn Grilled Cheese Mac ‘n’ Cheese !

the-grilled-cheese-factory-mac-n-cheese

© Parisianavores

Le G : Quel resto choisir pour un premier rencard ?
A. L. : Je prendrais un resto avec une belle vue, je trouve que c’est super important quand on ne vient pas QUE pour bien manger et puis si on peine à trouver un sujet de conversation, on pourra toujours parler de la vue… Alors côté belle vue, le libanais Zyriab by Noura se place très bien avec une immense baie vitrée ou sa terrasse avec vue sur la Seine et Notre-Dame, on a quasi l’impression d’être sur un paquebot. Les Ombres, restaurant sur le Quai Branly ravit les yeux et les papilles.

Le G : Une adresse méconnue qui mériterait qu’on parle d’elle ?
A. L. : La Véraison dans le 15ème ! Une formule déjeuner à 15€ et le meilleur rapport qualité-prix que j’ai rencontré depuis longtemps. Des produits de qualité et de saison, une cuisine inventive, des associations bien pensées ! Ça vaut vraiment, vraiment, le coup !

Capture d’écran 2014-04-12 à 23.16.18

© Parisianavores

Le G : Qui inviterais-tu à ton dîner idéal ?
A. L. : Déjà, on prendrait une table ronde pour pouvoir tous se voir (au diable tables rectangulaires). Il y aurait assurément Julie Andrieu et François-Régis Gaudry pour nous aider à faire notre choix. On se permettrait de chanter à table, enfin pas moi mais Ayo, Agnes Obel, Yael Naim, Luciole et Imany. Camille Cottin serait là pour expliquer pourquoi on chante à table et pourquoi notre autre invité Kanako, l’illustratrice de MyLittleParis, gribouille sur la nappe – pas en papier – nous sommes chez Taillevent.
Pour rire léger et intelligent, on aurait également invité Stéphane De Groodt et Claudia Tagbo. Camille chanterait « Paris, parie que je te quitte » alors on en viendrait à parler voyages avec Antoine de Maximy, Olivier de Kersauson et Sylvain Tesson. On finirait le repas en débriefant des nouvelles bonnes tables et actus parisiennes avec François Régis Gaudry et Deedee et prochaine toile avec Maïwenn.

Le G : Ta drogue comestible ?
A. L. : J’ai plusieurs addictions… La première, c’est le chocolat, noir bien entendu ! Le caramel au beurre salé, les tartes au citron, et les pains au chocolat. Et puis… un truc super honteux qui commence par Nu et finit par ella et qui fête ses 50 ans cette année.

Le G : Et pour finir, le bon plan Parisianavores à moins de 15€ qu’il ne faut pas louper en ce moment?
A. L. : Le Petit Pan, petit frère du Grand Pan (original, je sais). Cuisine du sud-ouest, plats canailles, formule à 15€. Mention pour le steak tartare au couteau et les frites maison charnues et croustillantes. Et évidemment le riz au lait au caramel au beurre salé (cf mes addictions) !

Capture d’écran 2014-04-12 à 23.14.01

© Parisianavores

Pour retrouver Anaïs Lerma, c’est par ici.

Newsletter

About Author

Co-fondatrice du Grumeau, Alice parcourt inlassablement Paris (et le monde) à la recherche des dernières bonnes adresses.

Leave A Reply