A MIA : LE TAKE-AWAY SUD-OUEST

2

Bien décidé à investir la rue du Quatre-Septembre pour en faire un boulevard gastronomique des plus bombesques ; Julien Duboué, un nom qui n’est plus à faire, lance son take-away landais.

A MIA quatre septembre

UN TRAITEUR STREET-FOODIEN AUX SAVEURS RAYONNANTES

En face de son grand frère A. Noste, restaurant grand gaillard, dans les saveurs comme en surface, A Mia joue les discrètes. Dans cette échoppe minuscule aux vitrines bien garnies, on retrouve le combo gagnant de Julien Duboué : tapas landaises ultra modernisées et classiques du genre cochonades bien canailles, tortilla ou polenta au magret fumé; le tout uniquement à emporter.

A MIA quatre septembre

EXPLOSION LANDAISE EN BOUCHE

Quelle étonnante sensation que celle de savourer ce tartare d’huître au magret fumé : à l’oeil, l’omniprésence du magret dissimule la perle de la mer, une fois l’objet gobé.. l’iode triomphe au palais. C’est déconcertant tout en étant délectant.

A MIA quatre septembre

Les falafels landais sont loin de ceux que vous trouverez dans le Marais : magret, maïs, foie gras, autres graines, le tout croustillant mais pas ruisselant d’huile. C’est un voyage dans le sud-ouest une fois les boulettes croquées. Le piment, le foie gras, le maïs, le magret : tout se mêle si bien qu’aucune saveur ne domine sur une autre ; si la composition ne nous était pas donnée à la commande, impossible de dénoter un goût d’un autre.

A MIA quatre septembre

Les Saint-Jacques marinées à la mandarine séduisent moins, une certaine lourdeur vient plomber le palais malgré la fraîcheur un peu trop acidulée de la mandarine.
Douceur de fin toute en simplicité avec ces choux vanillés injectés au caramel au beurre-salé, rassurants, câlineux comme une grasse matinée un matin d’hiver.

A MIA quatre septembre

UN BON COUP ?

Absolument. Malgré l’imperatif du take-away, sur un banc ou au bureau, vous serez comblé. Dans ce panorama du street food americanisé, healthy et autres blabla, A Mia détonne, ce n’est pas pour nous déplaire.

L’addition : entre 2,50€ et 6€ la tapas, 17€ mon panier.

_____________________
A MIA
3 Rue du Quatre Septembre
75002 Paris
Quartier : Bourse/Quatre Septembre/Grands Boulevards

7.3 Courez-y

Après A. Noste, sa table bistronomique enthousiasmante et ses tapas à tomber, Julien Duboué a inauguré A Mia, un take-away version Sud-Ouest. On retiendra surtout l'huître au magret fumé et plus encore les falafels landais au foie gras. De vraies petites bombes. En dessert on atterrit en douceur avec des choux vanillés.

  • Qualité 7
  • Prix 7.5

About Author

2 commentaires

  1. Une belle découverte !! Un large choix de tapas avec des prix raisonnables !!
    Je me suis donc régalée d’une tortilla moelleuse, d’un magret de canard avec réduction de balsamique renversant, de pomme grenaille farcies aux champignons à tomber…
    En dessert 3 choux à la crème avec sauce au caramel beurre salé et une crème brulée au fruit de la passion, c’était vraiment bon 😀
    C’est simple mais tellement bien fait !!

    L’accueil est des plus sympathique et on vous conseille volontier en fonction de vos préférences ou de vos allergies, ce qui ne gâche rien !

    Je sais déjà que j’y retournerai

    • Salut Etienne ! Tu me donnes une folle envie d’y retourner quand tu mentionnes le magret de canard et les pommes grenaille farcies 😉

Leave A Reply

Lire plus :
Le Café Gitane, un brunch marocain extra dans le West Village

Situé au rez-de-chaussée du mythique Jane Hotel dans le West Village, se trouve le Café Gitane. Non non,...

camion fume
Le camion qui fume | Paris

Depuis près d'un an déja, Le Camion Qui Fume est la coqueluche des Parisiens en mal de burgers. Derrière...

Fermer